En France la manœuvre de Heimlich n’est connue que des personnes qui ont suivi une formation aux premiers secours. Aux États-Unis en revanche, cette manœuvre, qui permet la désobstruction des voies aériennes, est très connue. Elle tire d’ailleurs son nom d’un citoyen des États-Unis, Henry Judah Heimlich, le médecin qui l’a proposée en 1974. Presque tout le monde la connaît ou en a entendu parler, au point qu’elle fait partie de la culture populaire. On la retrouve dans de nombreux films, comme dans cette scène comique d’Un duplex pour trois avec Ben Stiller (2003).

Marketing

Cette popularité a inspiré quelques inventeurs outre-Atlantique qui ont senti un marché juteux pour lancer quelques gadgets dont chacun pourra apprécier de l’utilité. L’argument marketing est simple : à tout moment vous pouvez vous étouffer, la manœuvre de Heimlich n’est pas toujours possible ou efficace, il vous faut donc un plan B, le voici. Évidemment ils se garderont bien de vous dire que cela n’a jamais fonctionné ni sauvé aucune vie. Par contre toute la démonstration vise à vous faire admettre que cela peut marcher. Sur cette promesse, une caserne de pompiers a acheté 15 exemplaires du LifeVac à 70 $ pièce, présenté plus bas. Le consultant marketing de cette société n’aura pas immérité son salaire.

Le Heimlich Helper de Big John Products

Alors voilà, vous êtes victime d’une OVA (obstruction des voies aériennes) et hélas vous êtes seul ou en mal entouré de personnes qui ne connaissent pas la manœuvre de Heimlich. Comment faire ? Vous pouvez tenter d’appuyer sur votre abdomen avec un coin de table. Il paraît que cela ne marche pas très bien. Mais vous pouvez aussi vous procurer le Heimlich Helper que vous avez eu la sagesse d’acheter pour la modique somme de 50 à 100 $ (disponible sur Amazon dans la boutique US). Vous ne regretterez pas votre achat, car un « test en condition clinique simulée » (PDF) a permis de démontrer que le volume d’air expiré en l’utilisant est le double de celui que vous pouvez obtenir avec un coin de table. Démonstration en vidéo. Notez la mention « no joke » à la fin, au cas où vous auriez un doute.

Le LifeVac

Dans un tout autre genre, le LifeVac est votre dernière chance lorsqu’une manœuvre de Heimlich a échoué. Pour dire les choses simplement, c’est avec une ventouse placée à la place du BAVU que l’on promet de ramener dans la cavité buccale le corps étranger indélicat. La vidéo de démonstration ci-dessous commence par un avertissement dans lequel LifeVac décline toute responsabilité si vous utilisez la ventouse en dehors d’une urgence absolue. On ne sait jamais.

C’est le docteur Keith Johnson, pédiatre et interniste, qui se colle à la démo. Si vous n’avez pas l’intention d’acheter le LifeVac, vous pouvez tout de même regarder sa technique de placement du masque facial à la racine du nez (technique tout à fait recommandable avec un BAVU pour assurer un placement correct qui fera une bonne étanchéité). Traduction en dessous de la vidéo pour les non-anglophones.

LifeVac est un nouveau dispositif médical qui peut être utilisé par le grand public, lors d’une urgence médicale d’un enfant ou d’un adulte, lorsque vous avez perdu la respiration après un étouffement. Il est simple à utiliser. Comme tout dispositif médical, il faut vraiment essayer de le connaître suffisamment avant de l’utiliser. Ce n’est pas au moment de l’urgence qu’il faut apprendre à l’utiliser, il faut l’avoir pratiqué avant. En trois ou quatre minutes, vous deviendrez compétent.

Essayez sur votre cuisse, votre propre cuisse. Poussez dessus, tirez. Vous sentez la dépression. Cela vous montre que c’est bien étanche, sans quoi cela ne marchera pas.

Si la personne est éveillée et continue à tousser ou parler, n’intervenez pas, laissez-la essayer de nettoyer toute seule ses propres voies respiratoires. "Peux-tu parler ?" — (non) — alors vous avez identifié que la personne a du mal à inhaler. Vous n’avez pas beaucoup de temps.

L’appareil a un masque facial similaire à celui d’un Ambu, comme il y en a dans les ambulances et aux urgences. Il crée l’étanchéité et s’adapte à presque toutes les tailles. Il ne faut pas juste le poser directement sur le visage. On place le masque sur le front, puis on le fait descendre jusqu’à la zone appelée glabelle, entre les deux sourcils, puis on applique sur le visage, en tenant le masque en haut et en bas avec deux doigts, et la mâchoire avec un autre, pour créer une étanchéité hermétique. Poussez fort, tirez fort, regardez le résultat, est-ce que ça a marché ? Basculez immédiatement la personne sur le côté. S’il y a un corps étranger dans sa bouche, et qu’elle a un gasp ou une inhalation, il va être réaspiré dans ses voies aériennes. Si elle respire, laissez-la sur le côté. Sinon, remettez-la sur le dos et recommencez, de la même manière, en commençant du front et en descendant, faites l’étanchéité. Parfois la bouche sera tellement fermée qu’il faudra utiliser un autre doigt pour pousser sous les gencives, les dents, pour l’ouvrir. Poussez fort, tirez. A nouveau, vérifiez le résultat, sur le côté, prenez juste une seconde pour regarder. Est-ce qu’elle gaspe. En règle générale, la personne va faire uh - prendre une inspiration, ou tousser. Ou vomir, autre justification de la mise sur le côté. Vous pouvez l’utiliser autant que vous pouvez jusqu’à l’arrivée des services d’urgence médicaux ou d’un professionnel de santé qualifié.

LifeVac est simple. Un, deux, trois. Un : placer le dispositif sur le patient. Deux : comprimez-le, trois : tirez fort. C’est aussi simple que ça.

Les obstructions de voies aériennes peuvent arriver n’importe quand et n’importe où. LifeVac devrait être mis à disposition à domicile, dans les écoles, aéroports, partout où cela peut arriver. Vous ne savez jamais quand vous pourriez en avoir besoin.

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.