Initialement donnée lors d’un échange sur le forum de secourisme.net, cette recette pour assouplir le cuir avait été reprise dans un article publié en 2003 dans la rubrique « questions fréquentes ». A mon grand amusement, cet article, qui se voulait être au départ un simple conseil donné sur un ton humoristique, a été depuis consulté environ 20.000 fois à ce jour (2007), et a donné lieu à de nombreuses reprises ou réactions plus ou moins sérieuses, que ce soit sur ce site même, ou sur d’autres forums (SPRP, Doctissimo, Armées, etc). A la lecture de ces réactions et d’expérience personnelle, il s’est avéré que la recette initiale, adaptée aux générations précédentes de chaussures d’intervention, faites essentiellement de cuir et de tissus naturels, ne l’était plus pour les dernières générations multicouches, dont les membranes dites « respirantes » (GoreTex, SympaTex) sont obstruées par de la graisse solide à température ambiante, perdant ainsi leurs propriétées. Je l’ai donc complété, pour tenir compte des dernières évolutions de ce produit de plus en plus technique qui équipe et protège nos pieds.

Recette initiale (dite de la grand-mère)

Cette recette n’est valable que pour les chaussures dont les couches sont constituées exclusivement de cuir, éventuellement doublé de tissus non synthétiques. Il s’agit par exemple des vieux brodequins militaires (dits « rangers »), au cuir épais et raide, donc naturellement pesants, et pour lesquels leur assouplissement rapide est primordial pour l’intégrité de nos appendices inférieurs.


- prendre la paire de « rangers » neuve avant toute utilisation
- se procurer une boîte de graisse à chaussure
- faire tiédir le cuir et la boite (près de la cheminée chez la grand-mère, du radiateur à la caserne, ou au soleil chez ceux qui ont la chance d’en avoir)
- enduire le cuir d’une généreuse couche de graisse ainsi liquéfiée
- laisser reposer, toujours au chaud
- recommencer le traitement tant que la graisse pénètre
- arrêter le traitement quand la graisse ne pénètre plus (on dit alors que le cuir est « à refus »)
- essuyer le surplus de graisse
- mettre en service la paire au cuir assoupli

L’huile « pied de boeuf », bien connue en équitation, est également citée comme donnant de bons résultats.

L’avantage de cette vieille recette sur la méthode de « bourrin » qui consiste à « casser » le cuir par les moyens les plus divers, est que celui-ci garde sa structure fibreuse intacte, gage d’une durée de vie accrue, et qu’il devient moins perméable.

La même méthode est d’ailleurs valable pour les vestes en cuir, enfin du moins pour ceux qui travaillent encore avec (et ils sont de moins en moins nombreux, heureusement pour leur protection, dans le cas par exemple des pompiers face aux accidents thermiques).

Certains auteurs préconisent l’humidification pendant le travail du cuir, par des procédés parfois issus d’une inventivité débridée. Certes, une fois mouillée, la fibre se travaille plus facilement (« se fait au pied ») et gagne en souplesse, mais une fois rincé et séché, sans application d’un film protecteur par la suite, le cuir est moins protégé qu’avant, se dessèche et craquèle.

Sans compter qu’humidité excessive est souvent synonyme de problème de peau... et de colonisation par une flore indésirable.

C’est ainsi que les techniques suivantes, plus ou moins rationnelles, sont
citées :

Dans la série « cassage du cuir » :

- sauter dessus à pieds joints, taper dessus avec un marteau,
- les écraser sous les pieds d’un lit, d’une armoire (celle du chef avec tous les dossiers du personnel, pour un poids conséquent), sous les roues d’un camion tactique (pour poids encore plus conséquent), sous les chenilles d’un véhicule blindé (cette fois ci pour achever une paire increvable)

Et dans la série « humidification » :

- uriner dedans et lutter sans fin contre la mauvaise odeur par la suite (dite « méthode alsacienne »), faire une marche commando dans un ruisseau (dite « méthode ardéchoise »), ou les tremper dans du lait (dite « méthode normande »),
- les fourrer entre deux marches avec du journal mouillé, marcher avec des chaussettes humides.

Quand au cirage, il ne faudrait le réserver que pour les occasions où le cuir doit briller, ce qui n’est pas le cas en opération, car il tache les sols quand on se promène dans les locaux entre deux sorties (qui n’a pas ralé en essayant de retirer ces infâmes traces sur un sol plastique « lino » ou PVC ?).

A ce propos, on ne dira jamais assez tout l’intérêt de laisser ses chaussures au vestiaire et d’adopter l’hygiénique paire de « claquettes » en intérieur, pour laisser tout le monde respirer : les chaussures, les pieds, les chaussettes et le nez des camarades ou des collègues.

Enfin, pour être complet, il existe des sprays assouplissants. S’ils ne font pas partie des gammes « attrape-nigauds » et « dissolution du cuir et tranformation en caoutchouc », ils constituent l’arme ultime après le graissage, ou le signe qu’il serait peut-être plus simple de choisir un autre modèle de chaussures...

Recette moderne

Les chaussures modernes d’intervention, tout comme d’autres EPI dont les gants, sont des produits multicouches, où le cuir, d’épaisseur réduite, est doublé par :

- des renforts de protection (coques anti-écrasement),
- des textiles synthétiques (Kevlar, Nomex) contre les pénétrations, le déchirement et la chaleur,
- des membranes dites « respirantes » (GoreTex, SympaTex), qui permettent à la vapeur de la transpiration de s’évacuer et font obstacle aux gouttelettes d’eau,
- des traitements de surface dits « perlants » pour augmenter la taille des gouttelettes et renforcer le barrage des membranes

Les dernières générations sont ainsi à la fois plus légères, plus souples et leur port ne nécéssite plus la douloureuse période d’adaptation à la forme des pieds, ce qui fait pousser des soupirs de pur bonheur à leurs propriétaires. Le traitement d’assouplissement perd par conséquent une grande partie de son intérêt.

De plus, la graisse traditionnelle est déconseillée pour ce type de chaussures, sauf à en maîtriser la pénétration dans la seule couche de cuir. Car si elle s’installe dans les pores des membranes, elle les rend imperméables, bloquant ainsi la circulation de l’air et de la vapeur.

Les fabriquants ont élaboré pour ces chaussures des crèmes d’entretien adaptées, émulsions souvent complexes, contenant des solvants, des cires, des huiles, des produits « perlants », etc, qui préservent ou renforcent les propriétés des couches techniques.

On se reportera donc utilement, pour ces dernières générations, aux notices d’entretien et aux préconisations soit du fournisseur, soit du service d’habillement compétent.

Partager cet article
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

24 janvier 2017 par Yves Hobin

Avant tout graissage d’un cuir sale, il convient de le nettoyer avec une éponge enduite d’un savon contenant de la glycérine. Le cuir en question doit sécher ensuite loin de toute source de chaleur. Lorsqu’il est bien sec, graissez-le avec de l’huile de pied de bœuf VÉRITABLE (elle se fait de plus en plus rare) si le cuir est vraiment très sec. Attention : l’huile de pied de bœuf serait mauvaise pour les coutures en raison de son acidité élevée. Le baume pour cuir Effax m’a toujoursdonné satisfaction et la graisse anglaise Jeffries (bien connue dans le monde équestre) est le produit le plus extraordinaire que j’aie jamais utilisé.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

24 janvier 2017 par Yves Hobin

Après mon premier saut en parachute, dans le cadre d’un stage sportif civil de dix sauts, j’ai été jeté tout habillé dans une piscine en guise de bizutage. Je portais alors de robustes souliers en cuir Dachstein, qui ont séché en épousant la forme de mes pieds. Un bon graissage régulier a achevé d’en faire des chaussures extrêmement confortables.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

23 juin 2012 par Ashyria

Recette simple et beaucoup moins coûteuses que d’autres :

Bourrer les rangers de papier journal humide pendant 48h
Appliquer et faire pénétrer du lait corporel (acheté en grande surface) régulièrement ;)

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

4 avril 2009 par Galou

Je suis militaire et cavalier et pour avoir essayé énormement de méthodes pour assouplir le cuir de mes rangers je peux maintenant vous affirmer que la méthode ULTIME pour avoir des rangers ultra souples est le trempage dans de "l’huile de pied de boeuf". On en trouve au rayon équitation chez Décathlon.

Achetez plusieurs litres, versez les dans une bassine et plongez ENTIEREMENT vos rangers dans le liquide. Attention, elles doivent être totalement immergées et l’huile doit rentrer dans la ranger.

Laissez reposer l’ensemble pendant au moins 2 jours, puis sortez les rangers totalement imbibées d’huile pour les faire sécher (2/3 jours). Après ce traitement choc elles seront imperméables, ultra souple et n’auront plus jamais besoin d’être assouplies avec de la graisse.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

15 décembre 2010

Bonjour,

Pourriez-vous m’indiquer où trouver de l’Huile de pied de boeuf ?
A ce jour je n’ai trouvé en ligne que de la "Type pied de boeuf", soit de la vulgaire huile de tournesol...

merci

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

15 décembre 2010

Dans une bonne boutique d’articles d’équitation.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

26 avril 2011

remarque : L’huile de pied de boeuf décathlon est uniquement composé d’huile de tournesols mais elle est 4 fois plus chère.

Mon frère a déjà essayé avec l’huile de tournesols et a eu de très bon résultat.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

16 février 2017 par lorent

c est comme tout chez decathlon beaucoup de marge bénéficiaire j y ai travailler 3 ans et demie oublie leur pseudo materiel avec politique d echange qui prouve la qualité ,,,,,,perso sur mes meindl et galibier sil proof sur couture et apres bon séchage nettoyage lincoln neatsfoot oil (huile de soin pour cuir) 500 ml tiéde jusqu a saturation ca c est sérieux

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

17 juin 2014 par vERONIQUE

Tu peux acheter ce produit a decathlon au rayon équitation

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

29 janvier 2011 par oscar

J’ai utilisé cette technique il y a quelques années sur des rangers neuves, cuir grainé, fabrication francaise, celles qui équipent l’armée. Je n’ai pas utilisé des litres, juste un demi. Comme l’extérieur de la rangers est imperméable, j’ai réparti le demi-litre à l’intérieur des deux chaussures de façon uniforme. Après plusieurs jours de traitement, j’ai bourré les rangers de journal pour absorber le surplus.
Résultat : Oui le cuir est plus souple, mais les rangers ont intégralement bu mon demi litre et sont devenues lourdes. L’odeur, j’en parle même pas.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

24 juillet 2008

j’ai utiliser votre maniere d’assouplir le cuir sur mes chaussures mes celleci ont terni. comment faire pour retrouver la teinte et la brillance d’origine ? merci

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

29 juillet 2008 par Angie

Passer le cirage évoqué dans le premier chapitre consacré à l’assouplissement...et compléter avec de l’huile de coude, produit bon marché, mais, hélas, de moins en moins utilisé.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment assouplir le cuir des rangers

13 décembre 2008 par Alice

Pour faire briller tes cuirs, commence par les nettoyer avec du savon glycériné et une éponge humide. Rince ton cuir avec l’éponge. Une fois sec, frotte avec un chiffon. Ensuite tu applique du Sapo (au chiffon)ou de l’huile de pied de boeuf (au pinceau ou au chiffon). Tu laisse pénétrer une nuit et tu refrotte au chiffon doux...

Tu trouvera tout au rayon équitation chez décathlon. Personnellement je préfère le Sapo. Mais attention, il laisse des belles traces oranges sur le tissu... Mon pantalon de concours (blanc !) s’en souvient !

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.