Géo’DAE permettra aux sapeurs-pompiers, aux services d’aide médicale urgente ou encore aux témoins d’un malaise cardiaque de localiser plus rapidement les défibrillateurs.

La création de cette base de données nationale [1] oblige tous les exploitants de DAE [2] à déclarer les données de leurs défibrillateurs dans la base nationale depuis le 1er janvier 2020. Toutefois à ce jour, tout ne semble pas encore calé. Une expérimentation a tout juste débuté en Moselle [3].

Le ministère de la santé a été chargé de la gestion, de l’exploitation et de la mise à disposition des données constituant la base de données [4]. Un arrêté du 29 octobre 2019 précise le fonctionnement de la base de données et définit les informations devant être fournies par les exploitants [5].

Qui sont les « exploitants » ?

Est entendu par exploitant, toute personne physique et morale propriétaire d’un DAE et :

- assurant une activité requérant l’utilisation de ce DAE (par ex. services de secours, secouristes, etc.) ;
- mettant ce DAE à la disposition de tiers (mairies, entreprises, centres commerciaux, etc.).

Déclarer les défibrillateurs est une obligation légale et la responsabilité des exploitants peut être engagée s’ils ne le font pas ou de manière incomplète.

Comment déclarer un défibrillateur ?

La déclaration se fait sur le site https://geodae.sante.gouv.fr/. L’exploitant doit s’inscrire, ce qui nécessite de connaître le numéro SIREN de son établissement. Il crée un espace utilisateur et peut y décrire ses défibrillateurs. Il a ensuite accès en continu à ses données et peut les mettre à jour.

Création d’une marque d’État

La marque d’État Geo’DAE a été créée pour permettre aux exploitants de mettre en avant leur participation à la base de données nationale. Elle fait l’objet d’une charte d’usage. Elle est diffusée sur le site https://solidarites-sante.gouv.fr/p....

GéoDAE v1
Charte d’usage de la marque (janvier 2020)
Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.