À compter du 1er novembre 2018, une « Agence du numérique de la sécurité civile » sera chargée d’appuyer les services d’incendie et de secours français.

Un décret paru au Journal officiel du 9 octobre 2018 confie à ce nouvel établissement public « la conception, le déploiement, la maintenance et le fonctionnement des systèmes d’informations et applications nécessaires notamment au traitement des alertes issues des numéros d’appels d’urgence 18 et 112 », mais aussi « aux communications entre la population et les services de secours d’urgence ».

Cette agence sera en particulier chargée de la conduite du projet NexSIS [1] [2] [3]. Il permettra la gestion des interactions avec les applications pour smartphones, réseaux sociaux, objets connectés et mails, en plus de l’alerte téléphonique classique. À partir de 2021, les services d’incendie et de secours seront progressivement amenés à basculer vers ce système. Il a vocation à remplacer les multiples logiciels existants actuellement dans les centres, et qui ne sont pas compatibles entre eux. Certains outils avancés seront également disponibles, comme l’« Advanced mobile location » (AML), qui permet d’envoyer automatiquement au service de secours la géolocalisation de l’appelant lorsqu’il compose un numéro d’urgence [4] [5].

La mise en œuvre d’un système harmonisé entre SIS, services de l’État, et les autres services d’urgence est tout l’enjeu de cette modernisation. À terme, une meilleure remontée de l’information, un meilleur partage entre acteurs du secours, et davantage d’interaction avec la population sont les bénéfices attendus de cette nouvelle agence.

Hier, au JORF : Décret n° 2018-856 du 8 octobre 2018 portant création de l'Agence du numérique de la sécurité civile...

Publiée par Sécurité civile sur Mercredi 10 octobre 2018
Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.