Une récente étude publiée, menée sur 993 sites équipés ou non de défibrillateurs automatiques externes (DAE) en amérique du Nord, montre l’intérêt médical indiscutable de la mise à disposition de défibrillateurs automatiques externes dans les lieux publics.
Sur le plan de la sécurité, aucun choc électrique n’a été délivré à tort selon une analyse rétrospective des dossiers.
235 arrêts cardiaques certains sont survenus sur les sites au cours de la durée de l’étude (21,5 mois en moyenne). Sur les 128 arrêts intervenus dans les sites équipés de DAE, 30 patients ont pu quitter l’hôpital après un séjour en soins intensifs contre 15 seulement sur les 107 arrêts survenus dans les sites ayant seulement bénéficié de la formation de volontaires (risque relatif de survie : 2). L’état neurologique des sujets à la sortie de l’hôpital était identique dans les deux groupes.

The Public Access Defibrillation Trial Investigators : “Public-Access Defibrillation and Survival after Out-of-Hospital Cardiac Arrest.” N Engl J Med 2004 351:637-646.

Sur le Web Voir l’article complet

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.