La Croix-Rouge française a fait réaliser une enquête par l’institut LH2 portant sur la connaissance des premiers secours. Un échantillon de 1004 personnes, représentatives de la population française, ont été interrogées les 18 et 19 août 2006.

44 % des personnes interrogées affirment connaître les premiers secours, soit parce qu’elles ont obtenu un diplôme (27 %), soit parce qu’elles ont été sensibilisées dans le cadre d’une formation d’une heure (17 %).

Les diplômes ont été délivrés principalement par les pompiers (38 %) et la Croix-Rouge française (26 %).

Si on considère simultanément les formations (donnant lieu à un diplôme) et les sensibilisations (ne donnant pas lieu à un diplôme), les personnes interrogées affirment à 53 % avoir été formé ou sensibilisé par la Croix-Rouge française, à 19 % par les pompiers, à 6 % dans le cadre d’une formation de soignant, à 3 % par la Protection civile.

89 % des personnes interrogées se disent prêtes à intervenir dans le cadre d’un accident domestique ou de la vie courante, en revanche ils ne sont plus que 59 % à se sentir capables d’agir face à une catastrophe, telle que inondation, tempête, explosion ou nuage toxique.

72 % des personnes n’ayant pas encore un diplôme de secourisme se disent certainement ou probablement prêtes à suivre une formation aux premiers secours.

Sur le Web Croix-Rouge française

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage : 44 % des personnes interrogées déclarent connaître les gestes de premiers secours

28 septembre 2006 par Fredfire35

Bonjour,

à la lecture de cet article, je m’interroge sur l’interprétation à donner des chiffres concernant le pourcentage de formation ou de délivrance de diplôme.

Doit-on comprendre que la Croix-Rouge préfère sensibiliser que former (et délivrer un diplôme) ?...

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage : 44 % des personnes interrogées déclarent connaître les gestes de premiers secours

29 novembre 2006

Préfèrer la snesibilisation à la formation ?

M’est avis que le problème est plutôt que la situation en France partait de très loin, et que faute de réel investissement de la part des pouvoirs publics, la Croix-Rouge a estimé utile d’informer une partie la plus grande possible de la population. Ce qui ne l’a pas pour autant empêchée de faire des formations "diplômantes".

De plus, depuis 1991, il n’y a plus de diplôme de premiers secours pour le grand public, mais seulement une attestation de formation !
En ce sens, la CR n’a fait que suivre la volonté de l’Etat (les IPS massifs ne sont réellement arrivés qu’à la fin des années ’90).

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.