Le code national d’alerte, enseigné dans le cadre de l’AFPS, a été modifié pour s’adapter aux nouvelles technologies disponibles. Cela ne signe pas la fin de la bonne vieille sirène, dont on entend l’ondulation caractéristique chaque premier mercredi du mois, à midi.

Mais en complément de ce signal national d’alerte, qui est maintenu, des messages pourront être diffusés par la radio et la télévision, ainsi que par les panneaux à messages variables des gares, métro, aéroports, autoroutes, etc.

En marge, dans les secteurs soumis à des risques particuliers, des automates d’appel, ou d’envoi de SMS, peuvent être utilisés.

L’information du public, traditionnellement prévue par l’écoute de France Inter, sera complétée par des messages sur les autres radios de service public, ainsi que par des messages télévisés, en particulier sur France 3.

Ces nouvelles dispositions ont été introduites par la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, ainsi que par son décret d’application n°2005-1269 du 12 octobre 2005.

Vous retrouverez toutes les informations dans notre article consacré au signal d’alerte aux populations, mis à jour pour l’occasion, dans la rubrique prévention de secourisme.net.

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le code national d’alerte est modifié

21 octobre 2016 par delahaye

Que cela est difficile ??
On peut certainement faire plus simple.
Quelles sont les différentes sonneries informant les habitants du Pas de Calais.
Je suis allé à la préfecture pour m’informer.Le personnel de l’accueil n’a pas pu m’informer.
J’espère que vous serez en mesure de me donner une information simple et pratique
Merci

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.