Comme chaque hiver, la Croix-Rouge française participe au plan "urgence hivernale" dans toute la France. Son dispositif d’aide aux sans-abri permet la prise en charge des personnes à travers quatre activités prioritaires :

- la gestion du 115 : les équipes de permanence téléphonique ont été renforcées afin de faire face à un plus grand nombre d’appels sur le numéro d’urgence sociale.
- le samu social : les équipes existantes ont été renforcées afin d’augmenter la fréquence et la durée des tournées du samu social et d’étendre leur territoire d’intervention. D’autre part, des maraudes pédestres et/ou véhiculées sont mises en place en renforcement des maraudes du samu social.
- l’hébergement d’urgence : là encore les équipes sont étoffées afin de répondre à l’augmentation des capacités d’hébergement dans les centres d’hébergement d’urgence sociale. La Croix-Rouge gère ses propres centres d’hébergement, des centres mis en place par les pouvoirs publics et gère des nuitées d’hôtel pendant la période de froid.
- l’accueil : la Croix-Rouge ouvre ses locaux la nuit pour accueillir les sans-abri ainsi que ses lieux d’accueil de jour. Les équipes d’accueil sont renforcées.

La Croix-Rouge distribue aussi repas chauds, boissons chaudes, denrées alimentaires, couvertures et vêtements chauds.

Le dispositif Croix-Rouge

Pour faire face à l’urgence sociale, la Croix-Rouge dispose de :

- 56 samu sociaux en France
- 2000 places d’hébergement d’urgence
- 20 antennes de premier accueil social médicalisé (APASM)
- 68 accueils de jour
- 36 établissements d’accueil, d’hébergement et de réadaptation sociale

Ces actions s’inscrivent dans le cadre du plan "urgence hivernale" qui prévoit trois niveaux d’intervention selon les conditions météorologiques.

Le niveau 1 : vigilance et mobilisation hivernale

Activé en permanence du 1er novembre 2005 au 31 mars 2006 , il est mis en place par le Préfet de département.
Il correspond à un renforcement des capacités d’hébergement et à la mise en place des équipes mobiles de type "samu social", notamment en soirée et la nuit.

Le niveau 2 : "grand froid"

Il est déclenché par le Préfet de département ou le Préfet de police lorsque pendant plusieurs jours les températures sont négatives le jour et comprises entre -5°C et -10°C la nuit.

Dès lors, les lieux d’accueil de jour restent ouverts la nuit, les équipes du 115 sont renforcées ainsi que les maraudes. Les capacités d’hébergement sont accrues.

Le niveau 3 : "froid extrême"

Il est déclenché par le Préfet de département ou le Préfet de police lorsque les températures diurnes sont exceptionnellement basses pendant plusieurs jours et inférieures à -10°C la nuit.

Ce niveau correspond à une situation de crise grave relevant de procédures classiques prévues dans les plans d’urgence et de sécurité civile.

Il prévoit, par anticipation, l’identification des lieux d’accueil pouvant être immédiatement mis à disposition (gymnases, halls de gare, ...) et permettant d’accueillir un grand nombre de personnes. De même, tous les acteurs sociaux sont mobilisés pour repérer les personnes isolées ou les familles vivant dans des conditions précaires et de fait particulièrement vulnérables.

Sur le Web Croix-Rouge française : plan grand froid

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.