Jusqu’à il y a encore peu, une victime était secourue par des secouristes et / ou des médecins. Petit à petit, des infirmiers sont venus compléter le dispositif d’intervention. Pour bien travailler ensemble, ces profils doivent se connaître, et garder à l’esprit que l’important reste le devenir de la victime.

Les missions de secours à personnes réalisées par les sapeurs-pompiers représentent environ 70 % des interventions des Sdis. Dans cet environnement particulier, les études permettent de constater qu’environ 25 % de ces interventions peuvent être menées par des secouristes sapeurs-pompiers seuls, que 70 % requièrent la présence d’un infirmier de sapeur-pompier (ISP) et que seules 5 % nécessitent une médicalisation.

Sur le Web Lire l’article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.