Lors d’une réunion de la mission de suivi de la lutte contre le terrorisme de l’Assemblée nationale, le 19 décembre 2016, Juliette Méadel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’aide aux victimes, est revenue sur la question de l’initiation aux gestes qui sauvent. Elle a également annoncé de nouveaux travaux prévus en 2017 pour permettre de poursuivre la diffusion de la formation aux gestes de secours.

Ces éléments sont repris ci-dessous, tels qu’ils ont été présentés en séance. A suivre...

La campagne d’initiation aux gestes qui sauvent est un succès

En mai dernier l’ancien premier ministre Manuel Valls a décidé d’attribuer le label Grande cause nationale pour l’année 2016 au collectif d’associations « adoptons les comportements qui sauvent » [1] et par l’attribution de ce label, le gouvernement a réaffirmé son engagement à former les Français à la prévention des risques, actions de premiers secours. Et c’est avec le ministre de l’intérieur d’alors, Monsieur Cazeneuve, que nous avons lancé cette campagne le 14 septembre dernier.

Elle a été une réussite, car ce ne sont pas moins de 100 000 personnes qui ont été formées aux gestes qui sauvent cette année et dans le cadre de cette campagne l’organisation du samedi qui sauve partout en France le 12 novembre dernier a permis de former un très grand nombre de nos concitoyens. Le record du monde de formation sur une journée a été battu à Nice avec 1812 personnes formées ce jour-là et plus généralement les associations de premiers secours ont enregistré une augmentation de 15 % des formations aux premiers secours, preuve s’il en fallait une de l’enthousiasme citoyen qui bruisse encore dans notre pays. Et parce que cette solidarité citoyenne doit aussi inclure le plus grand nombre, et en particulier la jeunesse, le ministère de l’Éducation nationale s’est investi dans cette formation.

Priorité pour la formation des agents de l’État en 2017

Nous en avons fait, nous, également une priorité dans la fonction publique. La circulaire sur les priorités interministérielles de formation pour 2017 mentionne [2] la nécessité de former les agents de l’État aux premiers secours à notre initiative. Le secrétariat d’État à l’aide aux victimes a aussi joué un rôle de premier rang dans cette mobilisation, notamment en incitant à la formation des agents de l’État aux premiers secours via une circulaire sur les priorités interministérielles de formation pour 2017.

Un label « ville citoyenne » pour les communes engagées dans la formation de leur population aux gestes

Et puis nous signerons également avec France urbaine [3] le 25 janvier prochain une charte incitant aux formations dans les grandes villes. Je vous l’annonce donc en primeur.

Cette charte prévoira notamment la valorisation des actions de formation organisée sur le territoire de ces villes, la formation du personnel de mairie aux gestes qui sauvent en utilisant les services d’une association agréée par l’État pour les formations aux premiers secours. Des sessions de formation aux gestes qui sauvent ouvertes sur la base du volontariat à tout un chacun en utilisant les services d’une association agréée pour les formations aux premiers secours. L’amélioration de l’information de la population sur la formation aux gestes qui sauvent et aux gestes de prévention et enfin la promotion des applications de prévention qui sont proposées par le gouvernement et le déploiement de ces outils sur les terminaux mobiles des personnels de mairie.

Afin d’inciter les initiatives locales, le label « ville citoyenne » sera décerné aux villes qui mettront en œuvre ces actions socle. Un comité de pilotage que j’animerai avec l’association France urbaine attribuera le label sur la base d’une sollicitation de la ville.

Les gestes qui sauvent pour le permis de conduire et le service civique ?

D’autres initiatives sont possibles et étudiées. Par exemple, je propose que nous travaillons au conditionnement de l’obtention du permis de conduire à une formation aux gestes qui sauvent, ou à défaut d’en faire une condition obligatoire en cas de suspension de permis. Nous pourrions également généraliser ces formations à toute la jeunesse en prévoyant un module d’apprentissage dans le cadre du service civique.

Un plan d’action

Ce sont des propositions, mais elles méritent d’être étudiée et surtout d’être davantage concertées et c’est la raison pour laquelle je travaille à l’installation d’une mission interinspections avec à sa tête une personnalité qualifiée qui réalisera un bilan des types de formation, des réflexes et des acteurs qui existent et œuvrent déjà, afin de définir un plan d’action pour que l’ensemble de la population française puisse être formée dans des délais rapides.

Sur le Web Vidéo de la séance

Notes

[2Extrait : « Premiers secours : Dans un contexte où les agents publics peuvent être amenés, dans un cadre professionnel comme personnel, à faire face à une situation de crise, il m’apparait essentiel que des formations aux premiers secours leur soient proposées, sur la base du volontariat. L’action intitulée Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) apparaît, hors contexte particulier, comme la plus susceptible de répondre aux besoins immédiats. » Circulaire du 17 octobre 2016 (PDF)

[3France urbaine, née de la fusion de l’Association
 des Maires de Grandes Villes de France 
et de l’Association des Communautés Urbaines 
de France, regroupe les élus des métropoles, des grandes communautés et des villes centres ou périphériques. http://franceurbaine.org

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le gouvernement envisage de nouvelles mesures pour favoriser la formation aux gestes qui sauvent en 2017

13 février 2017 par Cecconi philippe

Bonjour
Nous appliquons dans le 06 de la sensibilisation aux GQS depuis 2 ans de façon massive (40000 potentiels maillons forts).
Mais nous rencontrons des difficultés. En effet le PSC, les consignes de l’éducation nationale et autre AFGSU ne facilitent pas la vulgarisation de la sensibilisation à ces GQS. L’acteur citoyen doit avoir un algorithme simple or lorsqu’il est enseigné 36 numeros d’appels, du bàb, des pudeurs sur le garrot... nous tous ne pouvons pas être crédibles... notre enseignement du secourisme est trop compliqué !!! Les intérêts corporatistes blanc/rouge induisent des discordances donc des confusions dans la tête du témoin ainsi le passage à l’acte ne se fait pas ou alors avec erreur... Je le constate tous les jours sur les ACR que je trace dans mon activité professionnelle...
Je suis à votre écoute pour tout échange et complément.
Cordialement
Cecconi

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le gouvernement envisage de nouvelles mesures pour favoriser la formation aux gestes qui sauvent en 2017

23 janvier 2017 par BOSZNAI

Bonjour,
Etant formateur SST et PSC1, je suis satisfait de l’action qu’il faudra poursuivre tout le temps.
Je comprends qu’il y a d’autres initiatives en études "permis, service civique,...)

Dans mes souvenir, l’apprentissage des gestes de secours doit être enseigné à partir de la maternelle et qu’en sortie du CM2, tous les élèves connaissent les gestes de secours.
Si cette règlementation (depuis 204 !!) est toujours d’actualité, serait-il pas mieux de continuer à l’appliquer et/ou la faire appliquer.....Et ensuite au collège, lycée, etc... de faire des MAC....

Qu’en pensez-vous ?
Mais il est sûr qu’il faut apprendre les gestes.
Bien cordialement.
Frédéric

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le gouvernement envisage de nouvelles mesures pour favoriser la formation aux gestes qui sauvent en 2017

6 janvier 2017 par boespflug

Bonjours

voila mon gros problème j ai fait une formation agent de sécurité en 2014 et avec cette formation j’ai passer mon sst auxquelles j ai eut ma carte le soucie ses que cette carte n ais plus valable depuis le 06.05.2016

donc pour pouvoir continue mon métier cette carte et obligatoire (je suis actuellement inscrit a pole emploi) j’ai demander a ma conseiller que pole emploi finance ma formation la réponse a était non pole emploi ne finance pas le sst donc sans mon sst pas emploi ( que faire )

Cordialement

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.