Une modification a été proposée au référentiel PSC1 [1] afin que les participants ayant un handicap moteur puissent participer à cette formation et obtenir l’attestation. La modification consiste à indiquer que le participant « devra réaliser ou devra faire réaliser tous les gestes de secours ». L’initiative en revient à Gilles Ruiz, sapeur-pompier et élu de la ville d’Arles (13), qui a déjà réalisé deux sessions expérimentales avec la Croix-Blanche et l’APF. Il a confié au quotidien La Provence [2] avoir bon espoir que l’arrêté soit modifié avant la fin 2016 et se fixe comme prochaine étape un monitorat adapté au handicap.

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.