Le livre blanc de la défense et de la sécurité nationale a réaffirmé en 2008 la réalité du risque NRBC, ce qui a justifié le besoin de créer un centre de formation et d’entraînement pour améliorer les capacités d’interventions face aux menaces et aux risques de ce type. En effet, bien que les événements NRBC soient rares dans le monde, et que la France ne s’y est jamais trouvée confrontée à ce jour, il est probable qu’un tel événement entraînerait une crise majeure. D’une manière générale, le manque de connaissance des phénomènes en jeu parmi les gestionnaires d’une crise est un facteur aggravant. La création d’un enseignement qui leur est destiné s’inscrit donc pleinement dans une stratégie de préparation.

JPEG - 120.3 ko
partagé par mouton frisé - certains droits réservés

Les ministères de l’Intérieur et de la Défense vont poursuivre chacun de leur côté la formation de base de leurs agents au risque NRBC. Le centre de formation nouvellement créé a pour vocation de mettre en situation avec le plus de réalisme possible les différents intervenants et d’améliorer les procédures d’intervention conjointe. Ce centre national est basé à Aix-en-Provence. Toutefois les exercices devraient être organisés dans chaque zone de Défense afin que les services concernés (SAMU, sapeurs-pompiers, police...) puissent y prendre part plus facilement.

Le décret n° 2014-338 officialise la création du CNCMFE NRBC-E et précise ses missions :

1° Participe à la définition de la politique interministérielle de formation et d’entraînement dans les domaines nucléaire, radiologique, biologique, chimique et explosif ;
2° Elabore une pédagogie permettant la mise en œuvre de procédures conjointes d’intervention dans le cadre des compétences propres à chacun des intervenants ;
3° Met en œuvre la formation interministérielle des responsables de haut niveau ainsi que des référents ministériels des zones de défense et de sécurité ;
4° Met en œuvre l’entraînement interministériel des intervenants locaux, dans des centres d’entraînement zonaux qui lui sont rattachés par convention ;
5° Met en place une veille technologique et réalise des études et expérimentations à caractère technique et opérationnel ;
6° Contribue à l’expertise européenne et internationale en matière de formation dans le domaine de sa compétence.

Sur le Web http://www.nrbc-e.gouv.fr/

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.