Dimanche 26 décembre, l’Asie du sud-est a été touchée par un violent tsunami consécutif à un séisme sous-marin dont l’épicentre se situe au large de l’Indonésie.

Dès dimanche après-midi, des secouristes bénévoles de la Croix-Rouge française et des Secouristes sans frontière se sont mobilisés.

La Croix-Rouge française oriente ses actions selon deux axes :
- aide aux pays sinistrés :

  • Sri Lanka : envoi de 2 délégués lundi matin pour faire l’évaluation demandée par la Fédération internationale et d’une ERU (équipe de réponse aux urgences humanitaire) médicale de 7 personnes avec une capacité de soins pour 30.000 personnes pendant 2 mois ;
  • Indonésie : envoi d’une ERU Watsan (traitement et distribution de l’eau) dès jeudi, de 7 personnes, pour une capacité de traitement et de distribution de 600.000 litres d’eau / jour (30.000 bénéficiaires) ;

- aide aux retours :

  • envoi de 3 équipes de 4 secouristes à Malé (Maldives), Colombo (Sri Lanka), et Phuket (Thaïlande), afin de préparer l’accueil des personnes rapatriées ;
  • mise en place d’un dispositif d’accueil aux aéroports (principalement à Roissy) : un noyau de 20 volontaires et 2 ASM, éventuellement renforcé par 20 à 40 volontaires supplémentaires, en fonction de la situation.

Secouristes sans frontières a envoyé une équipe lundi 27 décembre à destination de Colombo, au Sri Lanka, pour porter assistance aux populations sinistrées. L’équipe se compose de 3 médecins urgentistes, 2 infirmiers et 15 secouristes ; elle est en autonomie complète, pour une mission de 8 jours.

(mise à jour 03/01/05)

La Fédération nationale de la Protection civile (FNPC) a envoyé une équipe de 22 secouristes samedi matin (01/01/05) rejoindre Phuket en Thaïlande. C’est la première équipe de la FNPC qui se rend sur place. Ce groupe est composé de deux médecins, deux infirmières et 18 techniciens de catastrophe. Ils assureront notamment une aide sanitaire, ainsi qu’un soutien psychologique aux victimes.

Appel aux dons

Une demande d’aide financière urgente a été lancée par diverses organisation humanitaires ; rappelons que les contribuables français pourront déduire 66 % de leur don de leurs impôts ; ainsi un don de 100 EUR ne coutera en réalité que 34 EUR.

Voici quelques adresses (les liens permettent de faire un don en ligne) :

Secours populaire français BP 3303 -
75123 Paris Cedex 03

UNICEF Urgence Séisme Asie du Sud - BP 600 - 75006 Paris tel 01 44 39 77 77
virement postal au n° de compte postal 150 U PARIS CLE 36

Action contre la faim 4 rue de Niepce - BP 73 - 75014 Paris

Fondation de France Solidarité Asie du Sud - BP 22 - 75008 Paris / dons par téléphone au 01 44 21 87 87

Secours catholique
BP 455 - 75007 Paris, en précisant la mention "Séisme Asie du Sud"

Secours islamique français

Croix-Rouge française SEISME Asie - BP 100 - 75008 Paris.

Fédération Nationale de Protection Civile "SOLIDARITES ASIE" 87/95 quai du Docteur Dervaux 92600 Asnières

Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France
Opération Asie
32 rue Bréguet
75011 Paris

Pompiers Sans Frontières
Hôtel Dieu
Place Daviel
13224 Marseille Cedex 02
France

Médecins du Monde
Urgence Raz-de-marée Asie
Boîte postale 100
75018 Paris

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

> Des secouristes pour l’Asie du sud-est

2 janvier 2005 par Nico

J’aurais voulu savoir si des volontaires sans trop d’expérience de secourimes étaient recherché pour une aide internationnal en asie du sud. Si, oui , j’aimerais savoir comment prendre contacts avec ces diffèrentes associations.
Merci par avance

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

> Des secouristes pour l’Asie du sud-est

3 janvier 2005 par Le webmaster

Non, les secouristes qui vont sur place sont entraînés pour faire face aux situations de catastrophe, connaissent le matériel embarqué, les contraintes de la vie en groupe, les problèmes de sécurité, la réponse au stress, grace à divers stages ou à leur expérience. Ils sont également préparés au départ (passeport, vaccinations à jour...)
N’hésitez pas à vous rapprocher du siège des organismes humanitaires pour connaître leurs conditions de sélection et de recrutement.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

> Des secouristes pour l’Asie du sud-est

16 avril 2005

Bonjour,
J’étais dans le 1er groupe de la FNPC/CMS qui s’est rendu à Phuket en Thaïlande le 1er janvier 05. Effectivement je confirme que les secouristes devraient être formés aux situations de catastrophes, socio-psy,Sauvetage Déblaiment etc.. et si je peux me permettre la formation de technicien de catastrophe que dispense le CMS (Corps Mondial de Secours) est parfaitemment adaptée à ce type de situation et viens en complément avec les formations de la Protection Civile.
Mais malgrés tout aucune formation ne peut vous préparer à voire ce qui se trouvait sur place, il faut y avoir été pour comprendre.
Secouristement votre.
Ronald BOCHIN
ADPC17

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

> Des secouristes pour l’Asie du sud-est

19 juillet 2005

le Corps Mondial de Secours a envoyé 20 sauveteurs techniciens en Asie, en partenariat avec la FNPC et a mis a disposition son matériel d’intervention, soit 3 tonnes, pour l’ensemble du groupe pendant les 3 semaines de la mission. Ce type de secours nécessite une formation technique réelle. Le CMS délivre ces formations l’été.

Sur le Web : Corps Mondial de Secours

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.