Les Britanniques adorent leurs cabines téléphoniques et ne se résolvent pas à les supprimer, tant il est vrai qu’elles font partie du patrimoine. Pour les préserver, l’opérateur téléphonique national a lancé depuis 2008 le programme « adopte une cabine » qui permet aux collectivités locales de devenir propriétaires de ces édifices rouges et d’en assurer ainsi la préservation, avec la possibilité de les transformer en mini-épicerie, centre d’information sur la faune sauvage ou galerie d’art.

Mais ces cabines peuvent aussi recevoir un défibrillateur. Celui-ci n’est placé pas totalement en libre accès, mais enfermé dans un coffre muni d’une serrure à code. Il suffit d’appeler le service médical d’urgence pour obtenir le code et libérer ainsi le défibrillateur. Cela évite les problèmes de dégradation volontaire dont sont trop souvent victimes ces machines.

Une bonne idée à diffuser sur le continent ?

JPEG - 60.1 ko
Défibrillateur dans une cabine téléphonique
Photo Community HeartBeat

En savoir plus

- Red Rutland phone box becomes 2,000th life saving hub

Source :

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Grande-Bretagne : les cabines téléphoniques sauvent des vies

15 mai 2015 par Cédric

La fin des cabines téléphoniques en France : Le coup mortel à 1,6 millions d’€

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.