Le CAPSU demande que le projet de formation aux « cinq gestes qui sauvent » aux permis de conduire soit étudié rapidement par le Conseil National de Sécurité Routière (CNSR).

Le CNSR a été créé en 2000, notamment à la demande du CAPSU.

La campagne « 300 vies » des étudiants en médecine est en cours. Le mémoire sur les « 5 gestes » du CAPSU assurait déjà en 1999, avec les mêmes arguments, que nous pouvions épargner 1000 vies sur les routes !

Durant toutes ces années, l’Europe n’a rien fait sauf à écrire qu’il fallait faire quelque chose... La France de même.

PDF - 167.3 ko
Documents sur le secourisme aux permis de conduire en Europe

Il est donc urgent que ce projet des « 5 gestes » soit à son ordre du jour.

L’excellent rapport du député Bernard Gérard [1] à ce sujet doit permettre au CNSR de donner un avis dans les plus brefs délais.

En apprenant les gestes de survie, les futurs titulaires d’un permis de conduire seront attentifs aux risques et aux conséquences des accidents. Nous ferons baisser aussi le nombre et la gravité des accidents et pourrons enfin arriver à 2000 tués maximum d’ici la fin de la décennie.

Sur le Web CAPSU

Notes

[1Rapport sur la proposition de loi visant à former aux cinq gestes qui sauvent face à un accident de la route lors de la préparation des permis de conduire, 26 septembre 2012 http://www.assemblee-nationale.fr/1...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.