Le dernier numéro de Secourisme Revue expose les nouveautés relatives à l’inhalation de l’oxygène en secourisme.

La nouvelle mouture du PSE introduira la notion de toxicité de l’oxygène à concentration élevée. Cette toxicité apparaît, selon la majorité des scientifiques, au-dessus d’une saturation (SaO2) de 98 %. Elle est dommageable puisque la victime à qui l’on fournit de l’oxygène est déjà en détresse vitale et qu’il est évidemment malvenu de lui infliger un motif de souffrance supplémentaire.

La procédure consistera, lors de la mise en place de l’inhalation, à s’assurer que la saturation mesurée à l’oxymètre de pouls est comprise entre 94 et 98 %, en veillant à ne pas dépasser le seuil de 98 %. Pour cela, le secouriste devra agir sur le débit d’oxygène en inhalation.

Si la victime a spontanément une saturation supérieure à 94 % sans apport d’oxygène, il ne lui sera pas administré d’oxygène, même si elle est en détresse vitale, contrairement à la pratique actuelle.

Pour les équipes qui n’auraient pas de saturomètre à disposition, les débits d’inhalation actuels seront conservés par défaut (3/6/9 l/min pour les nourrissons/enfants/adultes).

En outre, de nouveaux matériels seront introduits (masques simples, lunettes...)

Référence : Dr Carole Carolet et Patrick Chavada, avenir de l’utilisation de l’oxygène en secourisme, Secourisme Revue n°180, décembre 2012, p. 28-29

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

23 janvier 2013 par patrick CHAVADA

Bonjour

le RIFAP n’est pas une formation régit par un texte réglementaire national (arrêté...)si je ne me trompe pas c’est une formation spécialisée pour le milieu de la plongée
les nouvelles dispositions sur l’oxygéne s’appliquerons à tout les titulaires d’une formation PSE dans le cadre de leur mission de secours et bien évident pour les cadres spécifiques comme la plongée les médecns conseils de ces formation pourront garder les conditions d’utilisation actuelles mais ce ne sera pas la généralités.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

19 décembre 2014 par Gay Vivien

Bonjour,

Instructeur de secourisme, je n’arrive pas à me procurer les nouveaux référentiels à paraitre en 2015, je sais qu’ils ont été diffusé en version Béta mais je ne l’ai trouve nullepart.

Est ce que quelqu’un pourrait me les envoyer.

Merci

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

9 janvier 2013 par Fornaresio

Pour la plongée, le rifap précise en effet qu’il faille oxygéné à 15l/min en attendant les secours. On parle d’accident de décompression, de saturation en azote ou l’utilisation d’un saturomètre de pouls sera trompé par celle-ci....avec en plus l’administration d’un anti-agrégnant plaquettaire (aspirine).....
Tenez en vous au texte....seuls les textes sont en vigueur, pas les articles de revues spécialisées, autant intéressant et riches soient-ils.....!!!

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

9 janvier 2013 par PETEUIL Christian

Bonjour,

je suis encadrant de Plongée sous marine et pour la gestion d’un accident de plongée nous avons obligations de mettre sous oxygène (15L/min)l’accidenté jusqu’à la prise en charge par des personnes compétente (medecin Hyperbar)..
Pompier et secouriste ne sont pas formés à se genre d’accident donc Si l’on diminu la prise d’oxygène il y a risque de sur accident.
Quand pensez vous ?

Cordialement

Christian Peteuil

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

23 janvier 2013 par patrick CHAVADA

bonjour

les pompiers ont obligation de transmettre un bilan au médecin régulateur qui leur donnera les indications de poursuite de l’oxygéne à fort débit (15 l/mn) ou pas.dans la situation de prise enc charge d’une personne victime d’un accident de plongée, ils suivront cette procédure et appliquerons les consignes du médecin sur place ou du régulateur
cordialzment

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

28 janvier 2013 par Christian PETEUIL

Merci pour cette réponse qui est plus en phase avec ma question

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

31 mai 2013 par Huet Bruno

Bonjour

C’est toujours le problème des formations courtes ( 70 heures PSE1 et 2)à un publique dont le cursus est plus que variable.
Le message doit être le plus simple possible et les justifications compréhensibles par la majorité des formateurs afin qu’ils puissent être transmis aux apprenants.
Exemple : Avancer qu’une saturation au delà de 98% est dangereuse est une ineptie qui résulte d’un raccourcie et d’une interprétation simpliste d’étude scientifique.
Que fait-on des patients qui spontanément ont une SAO2 à 100%, on les étouffe !
Que fait-on de la marge d’erreur de tout appareil qui se trouve dans une fourchette de 1 à 2 % ?
Ce raccourcie risque d’entrainer des dérives ou avant le secouriste mettait de l’oxygène facilement mais cela n’avait aucune conséquence grave pour le patient à une autre extrémité préjudiciable.

Au final

Il n’y a pas de contradiction entre le message volontairement simple de la formation PSE2 et de la formation aux premiers secours dans le cadre de la plongée.
C’est 15 l d’O2 systématiquement dans le cadre d’un accident de plongée pour des raisons médicales sans distinction entre le barotraumatisme et les accidents de décompression pour les raisons évoquées ci-dessus.
Cordialement

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

27 octobre 2013 par Bruno Huet

Bonjour
Analyse pertinente que je partage

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PSE 2013 : du nouveau pour l’inhalation de l’oxygène

3 juin 2016

Je me demande d’où vient ces informations ? ! Depuis quand l’02 est toxique à haute concentration ? ?
Les fumeurs n’ont pas toujours une sat supérieur à 94%
Dans un seul cas l’O2 peu avoir des effets paradoxal sur un patient atteint de Bcpo - maladie respiration ( je vous laisse le soin de vous renseigner dessus ).
Puis le saturometre n’est pas une valeur fiable si l’on ne prend en compte le contexte (intoxication au monocide de carbone)
Ou au signe apparant du patient-victime : cyanose par exemple.
Il y a toujours une marge d’erreur à prendre en compte avec ces appareils...
Merci pour cette intox
Parole d’ambulancier

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.