Le ministère de la santé doit évaluer l’efficacité de l’utilisation des défibrillateurs automatisés externes [1]. A cette fin, il recueille via le centre d’expertise de la mort subite de l’INSERM [2] des données transmises par les équipes médicales de secours.

Ces données sont anonymes et relatives, notamment, à la répartition géographique des défibrillateurs automatisés externes, à leurs modalités d’utilisation ainsi qu’aux personnes prises en charge.

Un arrêté vient d’être publié avec le formulaire à utiliser par les médecins des équipes de secours [3].

Formulaire à télécharger (PDF) : http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Fo...

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.