L’opération Montbard capitale du secourisme n’a pas eu l’affluence escomptée : 1648 personnes sont venues s’initier aux gestes qui sauvent, alors que 3000 étaient attendues. L’opération reste tout de même sans précédent puisqu’elle a permis de faire connaître un nouvel outil, le défibrillateur automatique (à ne pas confondre avec le défibrillateur semi-automatique, déjà utilisé en France par les secouristes).

Sur le Web Voir l’article complet sur Le Bien Public

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.