La formation aux premiers secours au collège est d’ores et déjà obligatoire et devrait en théorie déboucher sur l’obtention de l’attestation de formation PSC1 [1]. Toutefois l’Éducation nationale ayant bien des difficultés à rendre ces mesures effectives, 209 députés de la gauche parlementaire ont déposé une proposition de loi [2] à l’Assemblée nationale en vue de conditionner l’obtention du diplôme national du Brevet à la réalisation effective des dix heures de formation aux premiers secours.

Ils proposent de confier la réalisation des formations aux SDIS, qui emploieraient à cet effet des volontaires du service civique [3]. Cette proposition peut sembler assez complexe à mettre en œuvre dans la mesure où, pour former les 3,3 millions de collégiens il faudrait que les SDIS trouvent, forment et embauchent pas moins d’un bon millier de volontaires du service civique.

Quoi qu’il en soit cette proposition fait suite à une précédente proposition d’une centaine de parlementaires de la majorité au mois de mai [4], qui proposaient eux que seuls les titulaires du PSC1 puissent obtenir le brevet.

Nous avons donc maintenant plus de 300 législateurs, gauche et droite confondues, qui pourraient soutenir une proposition de loi commune, soit assez de monde pour qu’une telle proposition puisse être adoptée. Mais il y a loin de la proposition à la loi, d’autant que le gouvernement semble penser que le cadre existe déjà [5] et que c’est aux académies et aux départements de se débrouiller pour que les choses se fassent « en mettant en synergie les compétences disponibles des différents acteurs intervenant dans ces domaines » [6]. Ce qui semble plus facile à écrire qu’à faire.

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.