Les policiers municipaux du Plessis-Trévise (Val-de-Marne) se sont équipés pour la première fois en France d’un défibrillateur semi-automatique, de manière à pouvoir traiter sans délai les arrêts cardiaques. Jusqu’à maintenant, seuls les sapeurs-pompiers et les secouristes étaient équipés de ce matériel.

Les huit policiers municipaux, ainsi que deux agents du foyer-logement pour personnes âgées ont suivi une formation secouriste de trois jours afin d’apprendre à utiliser cet équipement.

Alors que les délais d’intervention des sapeurs-pompiers ou du SAMU sont de 10 à 20 minutes, la connaissance des gestes qui sauvent et l’équipement des policiers municipaux, présents sur place ou disponibles en quelques minutes, sera vraisemblablement vitale pour les citoyens de cette commune. On ne peut qu’espérer que beaucoup d’autres suivront cet exemple, d’autant plus que le coût de l’opération (quelques milliers d’euros pour la formation et l’appareil) est bien modeste au regard du bénéfice.

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.