Appel à l’aide internationale

Le Président haitien par intérim Alexandre Boniface a lancé un appel mondial à l’aide d’urgence pour son pays après que l’orage tropical Jeanne ait tué au moins 660 personnes dans les inondations. « Face à cette tragédie, qui est une catastrophe humanitaire, je lance un appel pressant à la solidarité de la communauté internationale », a-t’il déclaré. Le ministre des affaires étrangères de la République Dominicaine, a également fait un appel pour que l’aide internationale soulage son pays, où au moins 11 personnes sont mortes. L’orage a balayé le nord du Haïti pendant le week-end, inondant les villes et répandant des torrents de boue mortels dans les villes et les villages. La ville côtière de Gonaives a été la plus durement touchée.

Mobilisation du mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Une équipe du CICR composée notamment d’un ingénieur eau et assainissement et d’un médecin a été la première à arriver dans la zone sinistrée le 19 septembre et a distribué des médicaments et du matériel médical aux autorités sanitaires locales. Le même jour, la Croix-Rouge haïtienne a organisé de Port-au-Prince vers les Gonaïves un convoi comprenant quatre camions avec des articles de première nécessité destinés à 2 000 familles ainsi qu’une ambulance avec des secours médicaux. L’équipe du CICR est revenue dans la
région le lendemain pour mieux évaluer la situation sur le terrain et a fourni des kits médicaux en quantité suffisante pour soigner 150 blessés des Gonaïves.

Compte tenu de l’ampleur de la catastrophe, la Croix-Rouge haïtienne, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et le CICR ont mobilisé leur personnel et coordonnent leurs efforts. Une de leurs tâches consistera à rendre opérationnel l’hôpital des Gonaïves, qui n’a pas été épargné par les intempéries. Dans
le même temps, les volontaires de la Croix-Rouge haïtienne organisent le transport de l’eau de Saint-Marc aux Gonaïves, où des dizaines de milliers de personnes ont besoin de secours d’urgence. Avec l’aide du CICR, ils
réunissent aussi les dépouilles pour les identifier et assurer leur inhumation provisoire.

À ce stade, il faut en priorité dispenser des soins aux personnes blessées (principalement par des morceaux de tôle ondulée tombés des maisons détruites), distribuer de l’eau et des vivres, chercher des refuges pour la population sans-abri, identifier et inhumer les dépouilles, ainsi qu’enfouir les animaux morts.

Alors que la situation aux Gonaïves est particulièrement grave, d’autres parties du nord d’Haïti ont également été affectées, notamment la ville côtière de Port-de-Paix, l’île de la Tortue et les régions montagneuses autour des Gonaïves. Lors d’une mission d’évaluation, une équipe conjointe du CICR et de la Croix-Rouge haïtienne a découvert un village situé entre Cap-Haïtien et les Gonaïves où les intempéries ont provoqué la mort de 28 personnes et la destruction de nombreuses maisons. La route entre ces deux villes a été coupée par les rivières en crue, et la Société nationale s’efforce d’organiser des secours pour le village.

Le CICR, qui est présent de manière permanente à Cap-Haïtien, a pu déployer rapidement une équipe dans le pays. La Fédération internationale envoie actuellement du personnel et du matériel supplémentaires et assumera prochainement la direction générale des opérations de secours de la Croix-Rouge.

Départ d’un avion de la Croix-Rouge française

Un premier avion-cargo (Illyouchine IL 76) décollera demain (23/09/04) soir de l’aéroport de Vatry (51) avec à son bord 40 tonnes de matériel.

Outre des produits de première nécessité (bâches plastiques, draps, kits de cuisine, réchauds etc…) et des kits médicaux, du matériel de pompage et de distribution permettant d’alimenter en eau potable environ 20 000 personnes (capacité de 100 000 litres par jour) sera acheminé.

L’arrivée à Port-au-Prince est prévue très tôt vendredi matin.

Un second avion quittera la France pour Haïti vendredi soir.

Afin de poursuivre et accroître ses actions de secours, la Croix-Rouge Française fait appel à la générosité publique.

Les dons peuvent être adressés à :

Croix-Rouge Française
Urgence HAITI
BP 100
75008 Paris
ou http://www.croix-rouge.fr

Photos

Sur le site alertnet.org : http://www.alertnet.org/thenews/pho...

Sur le Web Alertnet.org

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.