Le ministère de la santé a publié un décret modifiant le code de la santé publique et autorisant toute personne, même non médecin, à utiliser un défibrillateur automatique.

Auparavant, l’article R6311-15 du code de la santé publique stipulait que seuls les infirmiers et infirmières, les masseurs-kinésithérapeutes, les manipulateurs d’électroradiologie médicale, les secouristes titulaires du CFAPSE?? ou de l’AFCPSAM, les ambulanciers titulaires du CCA étaient habilités à utiliser un défibrillateur semi-automatique, après validation d’une formation.

Il n’y a désormais plus aucune restriction.

Ce décret répond à l’avis de l’académie de médecine qui appelait à une révision de la réglementation afin de favoriser la diffusion des défibrillateurs, dont l’utilisation généralisée pourrait multiplier par 10 le taux de survie après un arrêt cardio-circulatoire inopiné.

Le ministère n’a pas retenu de limiter l’accès du grand public aux seuls défibrillateurs entièrement automatisés, comme le suggérait l’académie de médecine. Ainsi, les défibrillateurs accessibles au grand public pourront aussi bien être semi-automatiques qu’entièrement automatiques.

On ne peut que s’en féliciter, car l’un et l’autre sont, a priori, aussi facile d’utilisation. De plus, quelques modèles semi-automatiques sont déjà installés dans des lieux publics, suite à des expériences pilotes menées dans quelques villes comme à Hyères (Var). Enfin, il n’existe que deux fournisseurs pour les modèles entièrement automatiques.

La formation à l’utilisation des défibrillateurs externes automatiques ou semi-automatiques est prévue dans un nouveau référentiel qui devrait remplacer l’actuel AFPS à compter du mois d’août, dit « premiers secours civiques » de niveau 1 (PSC1??). La formation grand public en France deviendra alors conforme aux recommandations internationales 2005 de l’ERC.

Pour l’instant, aucune obligation d’équipement n’existe encore, mais on peut imaginer que lorsqu’une fraction significative de la population aura été formée, des appareils devront être mis en place. Cela pourra être, comme l’avait suggéré une proposition de loi en 2005, « dans les locaux de [la] mairie ». Plus pragmatiques, les recommandations 2005 de l’ERC l’envisagent « dans tous les lieux publics où il est susceptible de se produire plus d’un arrêt cardiaque tous les deux ans », ce qui suggère de les placer dans les établissements recevant du public (ERP).

Partager cette brève
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Défibrillation automatique pour tous

18 janvier 2010

Apparemment, ça commence à bouger et certaines villes s’équipent en défibrillateur automatique.
Enfin, ça c’est ce qui est dit, car personnellement, je n’en ai jamais vu dans des lieux publics. :-(

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Défibrillation automatique pour tous

2 février 2010

Il faut sortir alors ;) Il commence à y en avoir pas mal en ville (souvent à proximité des mairies ou des centres culturels)
Bonne recherche ^^

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Défibrillation automatique pour tous

13 décembre 2008

Je trouve que c’est vraiment une loi géniale !
Le problème, c’est que en plus d’en avoir dans tous les lieux publiques, il faudrait que beaucoup plus de monde soit formé à les utiliser, et qu’ils soient plus accessibles financièrement, pour que tout le monde puisse en avoir un chez lui.
Dans quelques années, ce serat moins cher, mais des centaines de morts n’auront pas put attendre.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Défibrillation automatique pour tous

16 février 2009

Tout est une question d’argent.50.000 morts par an : Ce n’est pas inquiétant pour nos gouvernants. Pourquoi investir plus de 1.000 € par appareil sans aucun espoir de rentrée ? Ce n’est pas comme pour les appareils de contrôle radar qui rapportent des millions.

Il faudrait une rapide prise de conscience de ce dramatique fait de société par nos élus pour qu’une loi inondant le pays d’appareils soit votée et APPLIQUEE.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.