Questions

A. Pour contrôler l’absence de pouls carotidien, chez l’adulte et l’enfant, on recherche le pouls sur la face latérale du cou côté sauveteur avec :

  1. deux ou trois doigts de la main qui était posée sur le front de la victime lors de la LVA,
  2. deux ou trois doigts de la main qui tenait le menton de la victime,
  3. deux ou trois doigts, peu importe la main,
  4. deux doigts chez l’enfant et trois doigts chez l’adulte, peu importe la main
  5. aucune des réponses précédentes ne convient.

B. Dans quel(s) cas faut-il commencer une RCP par 5 insufflations ?

  1. avec un adulte dans tous les cas
  2. avec un enfant
  3. avec un nourrisson
  4. avec un adulte intoxiqué
  5. avec un adulte ayant subi une noyade.

C. Lors d’une RCP, après avoir constaté l’absence de signe de circulation :

  1. on commence toujours par les insufflations
  2. on commence par les compressions sauf dans les ças où il faut réaliser 5 insufflations avant la RCP
  3. on peut commencer de manière indifférente par les insufflations ou les compressions thoraciques

D. Laquelle de ces affirmations est inexacte ?

  1. Il existe une technique de bouche-à-cou.
  2. Lors d’une intervention, deux secouristes ne doivent pas utiliser le même masque de poche, par conséquent chacun doit avoir le sien.
  3. Pour bien positionner un masque d’insufflation, il faut amener la partie étroite en butée à la racine du nez.
  4. Pour assurer une bonne étanchéité du masque d’insufflation, il faut que l’index placé sur la partie large du masque appuie sur le menton.
  5. Si on constate une fuite au niveau du masque, on doit utiliser une technique de maintien du masque à deux mains.

E. Comment reconnaît-on qu’une victime « gaspe », et quelle est alors la conduite à tenir ?

F. Dans quel(s) cas un secouriste peut-il prendre l’initiative de mettre en place une canule pro-pharyngée ?

  1. pour une victime en arrêt ventilatoire qui vomit
  2. pour une victime qui maintient la mâchoire serrée
  3. pour une victime en arrêt cardiaque lorsqu’on a des difficultés à maintenir la LVA lors d’une ventilation au BAVU
  4. dans tous les cas d’une victime en arrêt ventilatoire
  5. dans tous les cas d’une victime en arrêt circulatoire

Réponses

A. La bonne réponse est la n° 2 : pour contrôler le pouls carotidien, il faut utiliser deux ou trois doigts de la main qui tenait le menton de la victime, comme le montre cette illustration extraite du référentiel national. La réponse 1 correspond à une ancienne technique.

B. La RCP est précédée de 5 insufflations chez l’enfant et le nourrisson ainsi que dans le cas particulier du noyé en arrêt circulatoire. La bonne combinaison est donc 2-3-5. Pendant ces 5 insufflations, il faut être attentif à l’apparition de signes de circulation (mouvements, toux, reprise de la respiration).

C. La bonne réponse est la n°2.

D. Pour assurer la LVA on ne doit jamais appuyer sur le menton. Pour maintenir le masque d’insufflation, seul le pouce doit appuyer, les autres doigts servent à élever le menton. L’index ne sert qu’à pincer le masque pour assurer l’étanchéité. Dans la liste des affirmations proposées, la 4 est donc inexacte. Toutes les autres sont valables !

E. Le gasp est un mouvement respiratoire résiduel qui peut à tort laisser penser que la victime respire alors qu’elle est en arrêt cardioventilatoire. Il est donc important de savoir le reconnaître afin de débuter immédiatement la réanimation cardiopulmonaire. Cette vidéo montre une victime simulée qui « gaspe » (mais aussi des convulsions précédant l’ACR. A ne pas confondre.)

Respiration agonique (gasp)
Simulation d’arrêt cardiaque

F. La bonne réponse est la n°3. Le secouriste doit s’en tenir au cas d’un arrêt cardiaque avec des difficultés à maintenir les voies aériennes de la victime libres pour réaliser une ventilation artificielle à l’aide d’un BAVU. Toutefois, une équipe médicale peut mettre une canule dans d’autres circonstances.

Sur le Web : Révisions PSE - notre page spéciale Facebook

Partager cet article
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.