Questions

A. La recherche de la ventilation d’une victime inconsciente doit durer 10 secondes :

  1. Au moins ?
  2. Au plus ?
  3. Exactement ?

B. Une victime est allongée sur le ventre, j’utilise une technique de retournement en urgence sur le dos afin :

  1. de vérifier sa conscience
  2. d’assurer la libération efficace des voies aériennes et de contrôler la respiration
  3. de réaliser un bilan approfondi
  4. aucune des réponses précédentes ne convient

C. Nous sommes deux secouristes en intervention. Le retournement sur le dos d’une victime inconsciente sur le ventre est réalisé :

  1. à deux secouristes systématiquement
  2. à deux secouristes en principe mais à un seul secouriste en cas d’urgence
  3. à un secouriste en général mais à deux secouristes si la victime présente un traumatisme.

D. Une victime inconsciente doit recevoir de l’O2 en inhalation :

  1. Systématiquement
  2. Si sa ventilation est < 6 mouvement par minute
  3. Si le SAMU le demande après avis médical
  4. Si une détresse vitale est constatée

E. Chez un nourrisson inconscient allongé sur le dos :

  1. La tête est spontanément en position neutre, il n’est pas nécessaire de la bouger pour assurer la LVA
  2. La tête doit systématiquement être ramenée en position neutre pour assurer la LVA
  3. La tête doit être bien basculée très en arrière pour assurer la LVA

F. Pour assurer la LVA de l’adulte inconscient :

  1. Il suffit de basculer la tête en arrière
  2. Il suffit d’élever le menton
  3. Il faut sytématiquement basculer la tête en arrière et élever le menton
  4. Aucune des réponses ci-dessus n’est exacte

Réponses

A. La recherche de la ventilation d’une victime inconsciente se termine dès que l’on perçoit le souffle ou le bruit de la ventilation ou que l’on voit la poitrine se soulever. Elle ne doit pas durer plus de 10 secondes. Passé ce délai, la ventilation est nécessairement inférieure ou égale à 6 mouvements par minute ce qui nécessite de réaliser une ventilation artificielle. La bonne réponse à la question A était donc la n°2.

B. Lorsqu’une victime est allongée sur le ventre, on vérifie sa conscience puis, si elle est inconsciente, on doit utiliser une technique de retournement d’urgence pour libérer les voies aériennes. La bonne réponse est donc la n°2.

C. Le retournement en urgence d’une victime inconsciente allongée sur le ventre peut être réalisé :
- à un secouriste, si la victime ne présente pas de traumatisme ou si le secouriste est seul ;
- à deux secouristes, si la victime présente un traumatisme, particulièrement de la colonne vertébrale.

La bonne réponse à la question C est donc la n°3. La réponse n°2 n’avait pas vraiment de sens car une victime inconsciente est dans tous les cas une urgence. La réponse n°1 était acceptable car à deux secouristes on peut décider de faire systématiquement la technique à deux pour limiter tout risque d’aggravation d’un éventuel traumatisme de la colonne vertébrale.

Attention, dans le cas d’une victime consciente avec traumatisme le retournement nécessite au minimum 3 équipiers secouristes (PSE2).

D. La bonne réponse est la n°1.

E. La réponse à la question est la n°2. En effet, du fait de la configuration anatomique de la tête, un nourrisson allongé sur le dos a obligatoirement la tête en position fléchie vers l’avant. La bascule de la tête en arrière a pour objectif de la ramener dans l’axe en position neutre. Une bascule excessive peut avoir l’effet inverse et obstruer les voies aériennes.

F. Pour assurer la LVA de l’adulte inconscient, il faut systématiquement élever le menton, mais cela ne suffit pas toujours. En complément, on bascule la tête en arrière. Cependant il ne faut pas basculer systématiquement la tête en arrière : chez le traumatisé, on essaie avec l’élévation du menton seule d’abord, et on complète avec la bascule prudente de la tête en arrière seulement si nécessaire.

La réponse 1 ne convient pas, car cela ne suffit pas en général.
La réponse 2 ne convient pas, car cela ne suffit pas toujours.
La réponse 3 ne convient pas, car ce n’est pas systématique chez le traumatisé.

Donc la bonne réponse est la n°4 !

Sur le Web : Révisions PSE - notre page spéciale Facebook

Partager cet article
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.