Questions

A. Que se passe-t-il sous l’effet d’une hémorragie ?

  1. la fréquence cardiaque a tendance à augmenter dans un premier temps
  2. la pression artérielle a tendance à augmenter
  3. la fréquence cardiaque reste identique mais le pouls devient filant

B. Dès le constat d’une hémorragie, dans quel ordre faut-il réaliser les actions suivantes ?
- alerter
- allonger
- administrer de l’O2
- arrêter le saignement

C. Pour transporter un membre ou une autre partie du corps sectionné vous aurez besoin au minimum ?

  1. d’un sac plastique avec des glaçons
  2. d’un sac plastique, d’un linge stérile et de glaçons
  3. de deux sacs plastique et de glaçons
  4. de deux sacs plastiques, d’un linge stérile et de glaçons

D. Une dent perdue suite à un traumatisme peut être conservée (plusieurs réponses possibles) ?

  1. à l’air libre
  2. dans de l’eau
  3. dans du sérum physiologique
  4. dans du lait UHT
  5. dans la salive de la victime
  6. dans la bouche de la victime

E. En cas d’hémorragie avec corps étranger il faut privilégier la réalisation ...?

  1. d’un point de compression à distance
  2. d’un garrot
  3. d’une compression manuelle de part et d’autre de l’objet en rapprochant les berges de la plaie

F. Une victime présente un saignement de nez. Quels éléments de bilan faut-il recueillir ?

Réponses

A. La réponse à la question est la n°1. Lors d’une hémorragie (saignement abondant qui ne s’arrête pas spontanément) la fréquence cardiaque va dans un premier temps augmenter, et la pression artérielle reste stable autant que possible, tant que la victime n’a pas perdu trop de sang.

B. Dès le constat d’une hémorragie, il faut arrêter le saignement puis allonger, alerter et administrer de l’oxygène.

C. La réponse à la question est la n°4 : il faut un linge stérile pour envelopper le membre et deux sacs plastique pour que le membre enveloppé ne soit pas directement en contact avec les glaçons. On peut aussi utiliser un kit « section de membre ».

D. Les bonnes réponses sont 3, 4 et 5.

E. La bonne réponse est la 2 : le garrot. Les autres techniques ont été enseignées à diverses époques mais ne sont plus d’actualité aujourd’hui.

F. Pour un saignement de nez il faut chercher à savoir si le saignement est consécutif à une chute ou un coup, et comme pour toute victime faire une recherche de détresse vitale.

Sur le Web : Révisions PSE - notre page spéciale Facebook

Partager cet article
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.