L’exposé interactif est une des techniques pédagogiques préconisées pour la formation aux premiers secours en équipe. Il nécessite une préparation méthodique, dont les principaux éléments sont donnés ici.

Le référentiel PAE1 (pédagogie appliquée aux emplois) expose la technique de l’exposé interactif, qui est utilisée dans tous les modules. Il est utile de bien s’approprier cette technique qui est simple, mais nécessite une préparation méthodique. Le risque pour le formateur est de s’engager dans un cours non interactif, qui non seulement sera rapidement soporifique, mais sera également beaucoup moins efficace pour l’acquisition des connaissances.

Télécharger la fiche « exposé interactif » extraite du référentiel PAE1 (PDF) :

PDF - 78.6 ko
Fiche méthodologique exposé interactif
extrait du référentiel PAE1

Avantages de l’exposé interactif sur l’exposé « simple »

L’exposé interactif est centré sur des questions clés et évite donc de se perdre dans des considérations périphériques, accessoires et anecdotiques qui diluent l’essentiel.

Les participants sont actifs pendant l’exposé ce qui favorise l’attention et l’assimilation des notions.

Les connaissances sont co-construites par le moniteur et les participants ce qui permet de mettre en valeur les préacquis ou les observations faites lors de l’étude de cas qui, souvent, précède l’exposé interactif.

La discussion fait émerger les éventuelles représentations erronées des participants. Il est bien connu que ces représentations préexistantes parasitent l’acquisition des connaissances. La technique permet au formateur de les repérer et de les corriger.

Enfin l’exposé interactif est efficace, au sens qu’il permet de présenter des connaissances en peu de temps.

Déroulement de l’exposé interactif

L’exposé est introduit par la présentation du plan et des objectifs (1), le développement d’une ou plusieurs questions clés (2), et une synthèse (3).

1. L’introduction

Elle doit être rapide, et peut bien souvent tenir en une phrase. Il suffit de dire en quelques mots comment l’exposé s’articule dans la formation et ce qu’il va apporter aux participants. Le plan est constitué de la liste des questions-clés qui vont être traitées.

Le formateur peut s’aider d’une diapositive avec ces éléments si un vidéoprojecteur est présent.

2. Le développement des questions-clés

Chaque question-clé doit être clairement énoncée par le formateur. Elle peut être notée sur une diapositive qui ne contiendra rien d’autre, même si ce n’est en général pas indispensable.

Les participants essaient d’y répondre, énoncent leurs idées, à partir de leurs connaissances antérieures ou des observations qu’ils ont faites lors de l’étude de cas qui précède parfois l’exposé interactif. Il arrive que les idées ne viennent pas spontanément ou partent dans une direction éloignée de l’objectif de l’exposé. Dans ce cas le formateur intervient pour stimuler les participants et les guider vers les solutions, en essayant toutefois de ne pas apporter les éléments lui-même.

Un tableau est nécessaire pour noter les éléments de réponse. Il ne s’agit pas de noter tous les éléments cités par les participants, contrairement à la technique du brainstorming. L’idée est d’écrire les éléments fournis par le groupe et validés par le formateur, pour les fixer. En revanche, il est préférable pour éviter toute confusion de ne pas noter les éléments non pertinents. On est bien dans un processus de co-construction d’une réponse avec les participants, et le tableau doit refléter cette construction.

Les idées erronées doivent être corrigées par le formateur, et les questions posées par les participants doivent trouver réponse. Il arrive à tout formateur honnête, de temps à autre, de ne pas connaître la réponse à la question d’un participant. Dans ce cas il faudra bien noter la question et en discuter avec un référent pédagogique pour apporter une réponse différée.

La durée du développement de chaque question clé doit être compatible avec la durée allouée à l’exposé interactif. Par exemple si un exposé interactif est prévu pour durer 15 min et qu’il y a deux questions-clés à traiter, il faudra limiter le développement à 5 minutes.

Deux situations justifient de terminer le développement :
- le temps limite est écoulé,
- la question a été entièrement résolue par les participants (ce qui n’est pas rare et laisse plus de temps pour les questions suivantes !)

Pour terminer le développement, le formateur doit compléter, et non redire, ce qui a déjà été construit au tableau, et enfin formaliser ce qu’il est nécessaire que les participants retiennent et/ou prennent en note. On peut utiliser au choix un support papier à distribuer (une page maximum), une ou deux diapositives, ou tout simplement compléter le tableau. Il est important que le volume d’information délivré dans cette dernière étape du développement reste limité. Ainsi, si on n’arrive pas à faire tenir les réponses à la question-clé sur une seule page ou sur deux diapositives, il faut sans doute envisager de scinder la question-clé en plusieurs sous-questions.

Lorsque toutes les questions clés ont été développées, il reste à faire la synthèse de l’exposé interactif.

3. La synthèse

Pour finir l’exposé interactif, le formateur réalise une synthèse des apports qu’il sera essentiel que les participants retiennent. Cette synthèse doit être concise, c’est-à-dire exprimer l’ensemble des idées en peu de mots. On peut se donner comme maximum une diapositive pour l’exprimer, ou une demi-page dans le cas d’un support papier.

Dans le cadre du PSE, les éléments à aborder lors de la synthèse sont parfois spécifiés dans les recommandations du référentiel PAE1.

Préparation

Peut-on réussir un exposé interactif sans préparation ? La réponse tient en trois lettres : non.

Matériel nécessaire :
- un tableau (indispensable)
- un vidéoprojecteur (facultatif)
- une montre

Préparation nécessaire :
- rédiger les questions clés
- préparer les réponses attendues et éventuellement un support papier (max. 1 page) ou un diaporama (pas plus de 2 diapos par question),
- déterminer le temps limite du développement de chaque question clé,
- rédiger la synthèse des questions clés traitées dans l’exposé, et éventuellement un support papier (max. une demi-page) ou un diaporama (pas plus d’une diapo)

Variantes

Le plan B

C’est vraiment rare, mais il arrive que les participants soient complètement secs et rétifs à apporter tout début de réponse à votre question clé. Si vous n’arrivez pas à les stimuler, il ne faut surtout pas vous lancer dans un exposé magistral pour expédier la question. En effet, les participants étant déjà aréactifs, votre exposé achèvera de les endormir et sera totalement inefficace sur le plan de l’acquisition des connaissances. En désespoir de cause, vous pouvez toutefois utiliser le plan B. Le plan B fonctionne à tous les coups, mais il est assez coûteux en temps et est donc à utiliser avec parcimonie. Puisque la discussion ne fonctionne pas, il s’agit simplement de faire deviner les participants un élément essentiel de votre exposé. Tout est bon pour cela : un jeu du pendu, un rébus si vous savez dessiner, ou pourquoi pas un « devine ce que je mime » si vous êtes inspiré.

Utiliser une carte mentale comme support visuel

Les diaporamas posent quelques problèmes en pédagogie, c’est pourquoi on peut valablement les remplacer par d’autres supports visuels plus adaptés comme les cartes mentales [1]. À titre d’illustration, vous pouvez examiner la carte mentale de l’article que vous êtes en train de lire, réalisée avec le logiciel libre et gratuit Freeplane [2].

L’évaluation

Les apprentis moniteurs sont évalués sur l’exposé pédagogique dans le cadre de leur formation pédagogique (PAE1). Les critères d’évaluation sont ainsi définis dans le référentiel PAE2 [3], et peuvent être utilisés en autoévaluation par les moniteurs pratiquant l’exposé interactif.

Le formateur...
- indique le thème et l’objectif de l’exposé ;
- annonce les 2 ou 3 parties ;
- centre chaque partie sur un point important ;
- introduit chaque partie par une question ;
- favorise, valide et complète les apports du groupe ;
- corrige les connaissances ou représentations erronées ;
- synthétise en insistant sur les points importants ;
- utilise un support pédagogique visuel et distribue un document, si nécessaire ;
- respecte le temps imparti.

Les exposés interactifs prévus à la formation de premiers secours en équipe

Voici un récapitulatif de la cinquantaine d’exposés interactifs préconisés dans le référentiel PAE1 [4] pour information. Cette liste permet une vue d’ensemble, mais ne dispense pas de retourner au référentiel qui contient souvent de nombreuses indications complémentaires.

Les temps indiqués sont ceux du référentiel. Dans certains cas nous avons regroupé plusieurs items qui bien qu’indiqués séparément dans le référentiel semblent constituer des partie d’un même exposé interactif (mention d’un + dans les durées, se reporter au référentiel pour les détails).

PSE 1

Le secouriste

Question(s) abordée(s)durée
tâches d’un secouriste seul, tâches d’un secouriste aux côtés d’un équipier, rôle et responsabilité du secouriste, principes de base du secourisme 15 min
« Quel est le matériel de premiers
secours nécessaire à un secouriste en mission de secours ? »
10 min
« Imaginez que vous êtes victime d’un malaise ou d’un accident, quelles attitudes attendez-vous des secouristes ou quelles seraient les attitudes qui
vous déplairaient à votre égard et à l’égard de l’entourage ? » Comment adopter une attitude adaptée au cours d’une mission de secours. Causes, manifestations et moyens pour gérer ses propres réactions émotives.
30 min

La chaîne des secours

Question(s) abordée(s)durée
« Une personne vient d’être victime d’un accident, envisager les différentes étapes de sa prise en charge du lieu de l’accident vers la structure hospitalière d’accueil ». 15 min
« Quels sont les différents acteurs du secours que vous connaissez et qui interviennent dans la mise en œuvre de la chaîne des secours ? » 15 min

La sécurité

Question(s) abordée(s)durée
« Quels sont les risques encourus par un secouriste lorsqu’il prend en charge une victime ? ». 10 min
Signal d’alerte aux populations et différentes mesures prendre pour assurer sa sécurité et celle de son entourage 5 min

L’alerte

Question(s) abordée(s)durée
Les centres de réception de l’alerte. Les moyens de communication. Le contenu du message. 10 min

NB — Cet exposé interactif doit s’appuyer sur une étude de cas préalable présentant la transmission d’une alerte.

L’obstruction brutale des voies aériennes

Question(s) abordée(s)durée
Rôle des VA et de la fonction respiratoire. Causes et conséquences de l’obstruction. Principes de l’action de secours 10 min

NB — Cet exposé interactif doit s’appuyer sur une étude de cas préalable présentant une situation d’obstruction totale des voies aériennes.

Les hémorragies externes

Question(s) abordée(s)durée
Conséquences d’un saignement abondant et principe de l’action de secours 10 min

NB — Si nécessaire, aborder le rôle et l’importance de l’appareil circulatoire et du sang ; cet exposé interactif doit s’appuyer sur une étude de cas préalable présentant une situation d’hémorragie externe.

Question(s) abordée(s)durée
Conduite à tenir pour un membre totalement arraché ou sectionné et une perte d’une dent suite à un traumatisme. 5 min

L’inconscience

Question(s) abordée(s)durée
Rôle du système nerveux. Retentissement sur la liberté des voies aériennes et la respiration. Signes et les causes de l’inconscience. Principes de l’action de secours. 10 min

NB — Cet exposé interactif doit s’appuyer sur une étude de cas préalable présentant une victime inconsciente. Matériel complémentaire : maquette de tête.

L’arrêt cardiaque

Question(s) abordée(s)durée
Rôle et fonction des appareils respiratoire et circulatoire. Définition de l’arrêt cardiaque. Principales causes, conséquences prévisibles. Principes de l’action de secours. 10 min

NB — Cet exposé interactif doit s’appuyer sur une étude de cas préalable présentant une victime en arrêt cardiaque.

La défibrillation automatisée externe

Question(s) abordée(s)durée
« Quel sont les différentes étapes de l’organisation des secours ? » Maillons de la chaîne de survie 15 min

Les détresses vitales

Question(s) abordée(s)durée
Rôle des 3 fonctions vitales : nerveuse, respiratoire et circulatoire. Retentissement d’une détresse d’une fonction sur les deux
autres. Nécessité de rechercher les détresses vitales.
10 min

NB — Cet exposé interactif doit s’appuyer sur une étude de cas préalable présentant une détresse vitale.

Les malaises et la maladie

Question(s) abordée(s)durée
Principales parties du corps humain. 10 min

NB — Utiliser une personne ou un schéma projeté.

Les accidents de la peau

Question(s) abordée(s)durée
Rôle de la peau ; aspects d’une plaie ; différence entre une plaie simple et une plaie grave ; risques encourus ; résultat à atteindre pour évaluer l’action de secours. 15 min
Brûlure chimiques sur la peau, dans l’œil ; brûlure électrique ; brûlure interne par inhalation ; brûlure par ingestion de produit chimique. Conduite à tenir dans chaque cas. 10 min

La noyade

Question(s) abordée(s)durée
La noyade, conduite à tenir. Principe de l’action de secours 10 min

NB — Cet exposé interactif doit s’appuyer sur une étude de cas préalable permettant d’identifier les signes de la noyade, les risques, et le principe de la conduite à tenir.

PSE2

L’équipier secouriste

Question(s) abordée(s)durée
Rôle et responsabilité de l’équipier secouriste 5+15 min

Hygiène et asepsie

Question(s) abordée(s)durée
Principes de transmission des principales maladies infectieuses et précautions à prendre pour limiter leur transmission 15 min
Conditions, risques et moyens de prévention des AES 15 min
Catégories de déchets de soins. Contenants. Réglementation 15 min
Types de produits utilisés pour le nettoyage et la désinfection et leurs précautions utilisation 15 min

NB — Ces exposés interactifs doivent s’appuyer des études de cas préalables. Le deuxième exposé nécessite un kit AES.

Les bilans

Question(s) abordée(s)durée
Rôle, importance et éléments du bilan circonstanciel. 15 min
« Que transmettre comme information après un bilan complémentaire et à qui ? ». « Comment surveiller une victime en attendant un relais médical ? ». Fiche bilan 10+5 min

NB — Le premier exposé interactif doit s’appuyer sur une étude de cas préalable.

Les atteintes liées aux circonstances

Question(s) abordée(s)durée
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : morsure ou piqûre 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir :accident électrique 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : intoxication 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : blast 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : compression prolongée des muscles 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir :exposition prolongée à la chaleur 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : accident dû au froid 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : pendaison 5+10 min

Les affections spécifiques

Question(s) abordée(s)durée
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : crise convulsive. Administration d’un médicament 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : malaise du diabétique. Administration d’un médicament 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : crise d’asthme. Administration d’un médicament 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : réaction allergique. Administration d’un médicament 5+10 min
Signes, risques et principes de la conduite à tenir : femme enceinte. Administration d’un médicament 5+10 min

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels

Question(s) abordée(s)durée
Comportements anormaux. Causes. Modes d’expression d’une souffrance psychique. Dans quelles circonstances apparaissent-ils ? Quelle attitude et quelle aide peut apporter un équipier secouriste ? 10+20 min
conduite à tenir particulière : attroupement, foule ; comportement violent ; refus de soins et/ou de transport ; tentative de suicide ; agression sexuelle ; mort ; réactions immédiates lors d’un évènement « traumatisant ». 40 min

Les pansements et les bandages

Question(s) abordée(s)durée
Pansement et un bandage. Mise en place d’un pansement pour protéger une lésion de la peau. Existence de moyens particuliers pour réaliser un pansement. 5 min

NB — Rappeler préalablement les points clés de la conduite à tenir face à une plaie ou une brûlure.

Les immobilisations

Question(s) abordée(s)durée
Immobilisation : principes généraux pour trauma crâne ou rachis ; trauma membre. Conduite à tenir devant un membre déformé avant de
l’immobiliser.
10 min

Les relevages

Question(s) abordée(s)durée
Principes généraux de manutention 5 min
Moyens de relevage et indication d’utilisation 15 min

Le brancardage et le transport

Question(s) abordée(s)durée
Position et arrimage de la victime sur le brancard ; règles de base ; conséquences du transport sur une victime ; points particuliers à surveiller au cours du transport. 15 min

Situations avec de multiples victimes

Question(s) abordée(s)durée
Les situations avec de multiples victimes. Cas particulier des ACEL 5 min
Rôle de la première équipe de secours 10 min
Plan rouge : services participant à l’organisation ; chaîne de secours médicalisée ; rôle de l’équipe secouriste ; cas particulier des accidents avec libération de substances dangereuses. 30 min

NB — Les deux premiers exposés interactifs sont complétés par des travaux de groupe.

Partager cet article
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.