La friction des mains à l’aide d’un produit hydro-alcoolique est un geste réflexe que doivent acquérir les secouristes pour prévenir et éviter la transmission des contaminations. L’amélioration collective des pratiques d’hygiène des mains est un projet qui doit être partagé au niveau local tant sur le terrain qu’en formation. Divers outils pédagogiques et aides mémoires sont proposés.

Rappelons que la protection contre la contamination des victimes comme des secouristes nécessite une hygiène des mains irréprochable sur le poste de secours, qui doit s’acquérir dès la formation aux premiers secours en équipe. L’hygiène des mains utilise trois outils : le lavage des mains, la friction hydro-alcoolique et le port de gants à usage unique.

Quand ?

Le lavage des mains ou la friction hydro-alcoolique doivent être réalisés :
- à chaque fois que les mains du secouriste sont susceptibles d’être contaminées :

  • à la prise de poste,
  • après avoir soigné une victime,
  • après s’être mouché, avoir mangé ou avoir été aux toilettes,
  • après le port de gants.

- avant tout geste nécessitant des mains propres :

  • avant de manger,
  • avant de réaliser un soin,
  • avant de mettre des gants,
  • avant de manipuler un dispositif médical.

On lave des mains sales, on les désinfecte par friction pour les soins

Faut-il privilégier le lavage des mains ou la friction hydro-alcoolique ? Selon la Société française d’hygiène hospitalière (SFHH) [1] :

Il est fortement recommandé d’effectuer une friction hydro-alcoolique en remplacement du lavage des mains (au savon doux ou antiseptique) en l’absence de souillure visible des mains.

Il y a plusieurs raisons à cela [2]. À temps d’utilisation égal, il est prouvé que la friction hydro-alcoolique est plus efficace pour réduire la contamination qu’un lavage des mains, même lorsque le lavage des mains est réalisé avec un savon antiseptique. Mais, et c’est sans doute le plus important, la friction est plus facile à faire et faisable en toute situation, y compris sur le terrain en absence de point d’eau.

Le lavage des mains au savon doux reste toutefois nécessaire sur le poste de secours, lorsque les mains sont visiblement souillées. En effet, la solution hydro-alcoolique n’est pas efficace si les mains sont fortement contaminées. Il faut donc sur un poste de secours sans point d’eau prévoir une réserve d’eau dans un jerrican.

Tolérance zéro pour les bijoux et autres conditions d’efficacité

Comme nous l’avons évoqué, les mains doivent être visiblement propres, et elles doivent être sèches, avant de réaliser une friction hydro-alcoolique.

Il est également recommandé d’éviter de réaliser une friction hydro-alcoolique immédiatement après un lavage des mains. Le lavage des mains au savon supprime le film gras naturellement présent sur la peau ce qui rend la peau moins tolérante à la solution. De plus il a été démontré que cela diminue l’efficacité de la solution.

Comme pour tout geste d’hygiène des mains, les mains et poignets doivent être débarrassés de tous bijoux, bracelets ou montre, y compris l’alliance. Il a été prouvé que le port de bijoux, y compris une alliance lisse, d’une montre au poignet ou de bracelets est associé à des contaminations persistantes des mains.

Le geste

La friction est réalisée en sept étapes et renouvelée autant de fois que possible dans la durée impartie. Cette durée sera d’au moins 30 secondes et à définir en fonction du produit.

Les sept étapes sont, après avoir enlevé montre, bague et autres bijoux puis rempli une paume avec 1,5 à 3 ml de solution :
- paume sur paume
- paume sur dos
- doigts entrelacés
- dos des doigts dans la paume
- pouces
- pulpe des doigts contre la paume
- poignets.

Ne pas rincer, ne pas essuyer.

Divers schémas sont disponibles dans la documentation hospitalière. Les photos disponibles dans la fiche technique 3.2 du référentiel PSE1 ne reprennent pas les sept étapes, c’est pourquoi nous préférons le schéma disponible dans le guide de la SFHH.

PDF - 137 ko
Schéma : désinfection des mains par friction
Extrait des recommandations pour l’hygiène des mains de la SFHH

Une stratégie de mise en place est nécessaire pour que la technique devienne un réflexe partagé

Les efforts individuels d’un secouriste ayant une hygiène des mains irréprochable dans son équipe ne servent à rien si l’hygiène des mains de ses coéquipiers laisse à désirer. La prévention des contaminations ne peut donc être qu’un projet collectif.

La stratégie suggérée est donc de raisonner l’hygiène des mains en terme de projet d’amélioration, à l’échelle locale, c’est à dire au niveau de l’antenne, du comité ou de la délégation. Elle ne peut fonctionner que si tous les niveaux de l’encadrement sont concernés et impliqués. Idéalement, le projet sera écrit et le rôle de chacun sera défini.

Une trame de fiche projet est suggérée ci-dessous. Elle est fournie pour servir d’inspiration à un groupe de projet mais ne doit pas être appliquée telle quelle, car elle n’est pas prévue pour s’adapter à tous les cas possibles. Un projet collectif ne peut fonctionner que si le groupe décide et formalise sont propre projet.

PDF - 79.7 ko
Trame de fiche projet
Hygiène des mains

Formation

Voir une fois la méthode de friction en formation ne suffit pour que sa réalisation devienne réflexe. Il est impératif que lors des cas concrets les équipiers aient à disposition la solution hydro-alcoolique et l’utilisent. L’évaluation des cas concrets devra porter aussi sur ce point, au moins jusqu’à ce que la technique semble acquise. Une fois la technique acquise, il faut qu’elle continue à être utilisée jusqu’à la fin de la formation.

Choix du produit

Il est recommandé de vérifier que la solution hydro-alcoolique choisie figure bien sur la liste positive des désinfectants la plus récente (catégorie E3 : produits pour le traitement hygiénique des mains par friction) [3].

Evaluation

Toute évaluation réalisée par le groupe de projet doit être annoncée et expliquée. Plusieurs méthodes existent et devraient dans l’idéal être combinée pour aboutir à un tableau d’indicateurs :
- quantité de solution hydro-alcoolique utilisée depuis le début de l’année,
- questionnaire d’auto-évaluation de l’équipe rempli au retour du poste de secours : les gestes ont-ils été faits au bon moment ?
- évaluation silencieuse par des membres du groupe de projet sur certains poste de secours,
- questionnaire sur la bonne mise à disposition et l’ergonomie des dispositifs de l’hygiène des mains...

Une fois l’évaluation réalisée, elle doit être communiquée par le groupe de projet à l’ensemble de l’équipe. Pour communiquer le bilan, on peut choisir la journée mondiale de l’hygiène des mains qui a lieu chaque cinq mai [4] et proposer une animation ludique ou offrir un cadeau symbolique à l’équipier le plus méritant dans ce domaine...

Communication

Vous trouverez facilement sur internet des vidéos qui peuvent servir pour l’information ou la formation dans votre groupe. Le film « Ô les mains » ci-dessous a été réalisé à la demande du Service Prévention et Contrôle de l’Infection des Hôpitaux Universitaires de Genève, et dans le cadre du programme VigiGerme [5].

Hygiène des mains Hôpitaux Universitaires de Genève - VigiGerme
Les Rythmakers vous donnent le rythme pour vous frictionner efficacement les mains avec une solution hydro-alcoolique !

Notes

[1SFHH, juin 2009, recommandations pour l’hygiène des mains http://www.sf2h.net/publications-SF... (PDF, 240 p.)

[2Place de l’hygiène des mains et des produits hydro alcooliques dans la préventin de la transmission des infections http://www.sante.gouv.fr/place-de-l...

[3Liste positive désinfectants, Juin 2009 : http://nosobase.chu-lyon.fr/recomma... (PDF, 26 p.)

[4Journée mondiale de l’hygiène des mains http://www.who.int/gpsc/5may/fr/

[5Hôpitaux universitaires de Genève, VigiGerme http://vigigerme.hug-ge.ch/

Partager cet article
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.