Le référentiel commun d’organisation du secours à personne et de l’aide médicale urgente a pour objet la prise en charge des urgences préhospitalières et constitue la doctrine française des services publics en matière d’organisation quotidienne des secours et soins urgents.

Il est annexé à l’arrêté du 24 avril 2009.

PDF - 317.9 ko
Organisation du secours à personne et de l’aide médicale urgente
Référentiel commun

Modification du référentiel

Arrêté du 5 juin 2015 portant modification de l’annexe I et de l’annexe VI du référentiel commun d’organisation du secours à personne et de l’aide médicale urgente du 25 juin 2008

L’annexe I du référentiel commun d’organisation du secours à personne et de l’aide médicale urgente du 25 juin 2008 est ainsi modifiée :

« Motifs de départ réflexe des moyens des services d’incendie et de secours (SIS) :
1. Situations cliniques particulières :

- arrêt cardiaque, mort subite ;
- détresse respiratoire ;
- altération de la conscience ;
- hémorragies sévères ;
- section complète de membre, de doigts ;
- écrasement de membre ou du tronc ;
- ensevelissement ;
- brûlure ;
- accouchement imminent ou en cours ;
- tentative de suicide avec risque imminent.

2. Circonstances particulières :

- noyade ;
- pendaison ;
- électrisation, foudroiement ;
- personne restant à terre suite à une chute ;
- rixe ou accident avec plaie par arme à feu ou arme blanche ;
- accident de circulation avec victime ;
- incendie ou explosion avec victime ;
- intoxication collective ;
- toutes circonstances mettant en jeu de nombreuses victimes.

3. Environnement et lieu de survenue de la détresse :

- voie publique.

Cette liste n’est pas exhaustive et peut localement faire l’objet d’ajouts consensuels notamment en ce qui concerne les lieux publics et les établissements recevant du public.
Cette liste n’est pas exclusive des motifs de départ des moyens des SIS dans le cadre de leurs missions propres. »

L’annexe VI du référentiel commun d’organisation du secours à personne et de l’aide médicale urgente du 25 juin 2008 est ainsi modifiée :

« Liste des situations cliniques pouvant faire l’objet de l’initiation d’un protocole infirmier de soins d’urgence (PISU) par un infirmier sapeur-pompier, jusqu’à l’intervention d’un médecin :

- arrêt cardiaque, mort subite ;
- hémorragie sévère ;
- choc anaphylactique ;
- hypoglycémie ;
- état de mal convulsif ;
- brûlures ;
- asthme aigu grave de la personne asthmatique connue et traitée ;
- intoxication aux fumées d’incendie ;
- douleur aiguë. »

Voir aussi  : Evaluation de l’application du référentiel d’organisation du secours à personne et de l’aide médicale urgente

Partager cet article