Le 31 mars 2008, l’association américaine de cardiologie (AHA) a publié une recommandation suggérant que les témoins d’un arrêt cardioventilatoire doivent réaliser des compressions thoraciques sans insufflations [1].

Le conseil de réanimation européen (ERC) a examiné les différentes études publiées depuis ses dernières recommandations, datées de 2005. Il a conclu [2] qu’il n’y a pas de preuves suffisantes à ce jour pour modifier ces recommandations. Le conseil a donc rappelé qu’il est toujours recommandé de réaliser la RCP [3] en alternant 30 compressions thoraciques, à un rythme de 100 par minute, avec deux insufflations par la technique du bouche-à-bouche. Les sauveteurs doivent s’assurer que les ventilations sont enchainées avec les compressions sans perte de temps.

La seule exception à cette règle concerne les sauveteurs qui ne se sentent pas capables de réaliser le bouche-à-bouche. Dans ce cas, la technique des compressions seules est préférable à l’absence totale de RCP. Le RN PSE1 [4] indique à ce sujet : « si le secouriste ne peut pas effectuer des insufflations : en cas de répulsion, de vomissements, d’absence de protection buccale, il réalise des compressions thoraciques seules et fait alerter. »

Les règles en vigueur en France pour les formations aux premiers secours restent donc parfaitement conformes aux recommandations de l’ERC.

Notes

[1American Heart Association, http://circ.ahajournals.org/cgi/rep...

[2European Resuscitation Council, http://www.erc.edu/index.php/docLib...

[3Réanimation cardio-pulmonaire

[4Référentiel national premiers secours en équipe de niveau 1

Partager cet article
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le massage cardiaque sans insufflation est-il recommandé ?

28 mai 2008 par Charles

J’ai le PSC 1 depuis peu, et j’ai appris à pratiquer la RCP. Je voudrais savoir si l’on doit faire les insufflations à une victime que l’on ne connaît pas. Car cette personne peut être atteinte du virus du SIDA. Que faut-il faire dans ce cas-là ?
Merci d’avance pour votre aide.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le massage cardiaque sans insufflation est-il recommandé ?

28 mai 2008 par Carrick

Bonjour Charles,

Comme le dit l’article, les insufflations font partie intégrante du maintien de l’état d’une victime en attendant les équipes de secours.
En caricaturant, ne pas les faire, c’est faire une demi-réanimation !
ce qui reste mieux que rien, on est également d’accord sur ce point, car si le cerveau de la victime reste sans apport d’oxygène jusqu’à l’arrivée des secours, il est statistiquement mort (1 à 2 % de chance de survie).

Après, il est vivement recommandé de se protéger pour effectuer le bouche-à-bouche, idéalement au moyen d’un dispositif exprès (film plastique doté d’un filtre). A défaut, on peut bricoler quelque chose pour éviter d’être au contact direct (sac plastique troué...).

Ceci étant dit, le SIDA est loin d’être un risque réel dans ce genre de situation. Mais c’est une question légitime car il existe d’autres maladies, plus contagieuses, quoique moins graves (hépatite B, c’est pas marrant, mais c’est quand même pas tout le monde, ça se soigne mieux que le SIDA, et si on a tenté de sauver une vie...)

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le massage cardiaque sans insufflation est-il recommandé ?

29 mai 2008 par Bach38

Salutations

Un article, dans le Figaro, qui annoncait en 2007 cette proposition technique du MCE sans VA, désormais dans le programme PSC.1 et PSE.1 :

"Au Japon comme en France, moins d’un tiers des personnes dont le coeur s’est brusquement arrêté reçoivent des gestes de secourisme des passants. L’étude du SOS Kanto Group réunissant huit hôpitaux universitaires de Tokyo et ceux de Saitama et Chiba (Japon) a pu vérifier que sur 4 241 arrêts cardiaques observés par des passants, 2 917 n’avaient fait l’objet d’aucune manoeuvre de secourisme ; 1 324 avaient été réanimés, pour 434 d’entre eux par un simple massage cardiaque externe. 712 autres ont reçu des soins de secourisme associant le massage cardiaque à des manoeuvres de ventilation par le bouche-à-bouche. 22 % des patients n’ayant eu que le massage thoracique présentaient, trente jours après une réanimation réussie, un score neurologique favorable (soit qu’ils avaient parfaitement récupéré leurs fonctions supérieures, soit qu’ils n’aient eu qu’un handicap qualifié de modéré). À l’inverse, seul 10 % des sujets ayant eu massage et bouche-à-bouche en même temps atteignaient un score neurologique comparable.

Peur de se contaminer
Pourquoi ce bouche-à-bouche est-il si défavorable ? Il y a à cela sept raisons essentielles : tout d’abord, les secouristes ont à la fois peur de se contaminer en le pratiquant, et sont rebutés par la complexité du double geste (massage plus ventilation). Ensuite de nombreuses études ont montré une survie améliorée dans les arrêts cardiaques du fait du seul massage cardiaque.
Tertio : il faut au secouriste solitaire interrompre le massage cardiaque pour ventiler au bouche-à-bouche pendant de longues secondes. Or, la perfusion vasculaire cérébrale et la perfusion des artères coronaires alimentant le coeur ne peuvent être assurées, sur un sujet au coeur arrêté, que par une compression thoracique alternée constante. Les pressions artérielles sont alors continues et préservent le cerveau, ce qui n’est pas le cas avec le bouche-à-bouche.
Quarto : le bouche-à-bouche, comme la ventilation artificielle au masque ou avec un ventilateur mécanique, augmente la pression à l’intérieur du thorax, ce qui diminue le retour veineux, mais aussi la perfusion artérielle coronaire et le débit sanguin cérébral. Si on comprime le thorax pendant le bouche-à-bouche, cela augmente encore la pression thoracique.
D’autre part, lors d’un arrêt cardiaque « primaire », les veines pulmonaires, le coeur gauche, et la totalité du système artériel sont remplis d’un sang oxygéné. Le bouche-à-bouche ne peut améliorer la saturation déjà importante du sang en oxygène. Il faut aussi noter que chez nombre de victimes d’arrêt cardiaque, il existe un réflexe initial de « gasp » inspiratoire : si la compression thoracique est démarrée immédiatement et continuellement, le réflexe se poursuit, assurant une ventilation aérienne physiologique".

C’est cette partie de l’étude qui a amené l’AHA et l’ERC à inscrire cette notion de massages sans insufflations, en PSE.1, en effet mais également en PSC.1 ( partie 8 du RT6 pratiquer une RCP..., qui correspond à la page I-6-4 ).
Je ne connais pas la classe ( I, II ...) de ce MCE sans VA pour l’ILCOR, organisme de référence, mais il est présent dans nos référentiels. Il ne nous appartient pas, formateurs et secouristes, de l’exclure.

En tout cas, cela vaudra mieux qu’une protection improvisée avec un sac plastique sans filtre, avec le risque d’AES.

Pas de protection faciale et un risque ( sang ...) ? Pas de Bouche à Bouche mais juste un massage...

Ne soyons pas plus royaliste que le roi, si les textes nous l’autorisent, avec une justification scientifique qui tient la route ! 2010 sera l’année de la refonte ILCOR des gestes. Cette notion de MCE sans VA aura peut-être disparu ( sur la base de l’EBM, Evidence Based Medecine ) ou sera confirmée par des études recoupées dans différents pays, les sauveteurs s’adapteront.

Cordialement

NB : une protection faciale, en pharmacie, ne coûte que qques euros, pour les modèles de début de gamme. Pas la peine de se priver, pour ceux qui veulent associer MCE et VA.

Sur le Web : Etude du MCE sans VA

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le massage cardiaque sans insufflation est-il recommandé ?

27 mai 2017 par delamarre

les organismes publiant des recommandations sont l’ERC pour l’europe, l’AHA pour l’amérique et le CRA pou l’asie.

l’ILCOR publie les recommandations faisant consensus, ce n’est pas un organisme décisionnaire, il constate.

ILCOR veut dire Organisme de liaison International sur la réanimation
il est chargé de faire circuler la documentation et c’est tout

pour les 47 pays de l’europe on prend en compte les recommandations et directives de l’ERC (ou on devrait),
qui lui organise les congrès sur la réanimation (intervenants divers) et lance des études
il parle de protocoles hospitaliers et de secourisme grand public
ne faisons pas d’erreur d’interprétation

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le massage cardiaque sans insufflation est-il recommandé ?

31 mai 2008 par Charles

Merci Carrick pour cette réponse. J’essaierai de trouver des masques spéciaux pour la protection de la bouche lors d’une RCP, car je ne veux pas prendre de risque au cas où j’ai à pratiquer une RCP. Même si je ne peux pas me trimbaler tout le temps avec du matos de secourisme, je vais essayer de m’équiper léger, du genre compresses, masques de protection de la bouche pour les RCP, ...
Merci encore pour ton aide, Carrick !

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le massage cardiaque sans insufflation est-il recommandé ?

25 février 2009 par mimi

bonjour

moi meme formatrice de secourisme je recommande de faire le bouche à bouche en utilisant une protection afin d’éviter tout contact salivaire ou vomis
quant à dire que l’hépatite B cela se guérit bien et que tout le monde ne l’a pas
au moment du bouche à bouche très souvent je ne connais pas la victime donc je ne connais pas son état de santé et le risque de contagion est possible
je demande aux secouristes qu’ils s’équipent maintenant je pense que si un secouriste ne peut pas le faire il vaut mieux faire une RCP que de ne rien faire du tout
il faut aussi imaginer une bouche avec du sang, je ne pense pas que les secouristes iraient poser leurs bouches pour pratiquer les insuflations
et je ne peux que leur donner raison

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.