Le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire,

Vu la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile ;

Vu le décret n° 2006-237 du 27 février 2006 relatif à la procédure d’agrément de sécurité civile ;

Vu l’avis du ministère des affaires étrangères en date du 19 septembre 2006,

Arrête :

Art. 1er. −L’association Pompiers sans frontières est agréée au niveau national pour participer aux missions de sécurité civile selon le type de missions et le champ géographique d’action définis ci-après :

TYPE d’agrément CHAMP géographique d’action des missions TYPES DE MISSIONS de sécurité civile par délégation ou association départementale affiliée
No 4 : « International » Tous pays A : missions de secours et sauvetage de victimes.

B : assistance aux populations sinistrées.

Art. 2. −L’association Pompiers sans frontières agréée de sécurité civile peut participer aux dispositifs de secours engagés par l’Etat à l’étranger pour répondre à l’aide de soutien et de solidarité internationale, dans le cadre des accords multilatéraux, notamment au sein de l’Union européenne, ou bilatéraux.

Dans ce cas, et sauf convention ad hoc, et y compris en bénéficiant d’une prise en charge totale ou partielle de leur transport par l’Etat français, l’association ne peut ni revendiquer d’indemnité auprès de ce dernier ni se retourner contre lui en cas d’accident.

Art. 3. −L’agrément accordé par le présent arrêté peut être retiré en cas de non-respect d’une des conditions fixées par le décret du 27 février 2006 susvisé.

Art. 4. −L’association Pompiers sans frontières s’engage à signaler, sans délai, au ministre chargé de la sécurité civile, toute modification substantielle susceptible d’avoir des incidences significatives sur le plan de l’agrément de sécurité civile, pour lequel cet arrêté est pris.

Art. 5. −Le directeur de la défense et de la sécurité civiles, haut fonctionnaire de défense, est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 17 octobre 2006.

Pour le ministre et par délégation :
Le directeur de la défense
et de la sécurité civiles,
haut fonctionnaire de défense,

H. MASSE

Partager cet article
Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.