Le ministre de la santé et des solidarités,

Vu le code de la santé publique, et notamment sa quatrième partie et l’article L. 6311-1 ;

Vu le décret n° 87-1005 du 16 décembre 1987 relatif aux missions et à l’organisation des unités participant au service d’aide médicale urgente appelées SAMU,

Arrête :

Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence

Généralités

Article 1

L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence comprend :

- l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 destinée à tout personnel, administratif ou non, voué à travailler (ou exerçant) au sein d’un établissement de santé ou d’une structure médico-sociale ;

- l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 destinée aux professionnels de santé inscrits dans la quatrième partie du code de la santé publique ;

- l’attestation de formation spécialisée aux gestes et soins d’urgence face aux risques NRBC (nucléaire, radiologique, biologique, chimique) destinée aux professionnels de santé, reconnus aptes médicalement inscrits dans la quatrième partie du code de la santé publique, volontaires ou sollicités par les établissements de santé.

Article 2

Cette attestation a pour objet l’acquisition par les professionnels destinés à travailler au sein des établissements de santé ou de structures médico-sociales et par les professions de santé des connaissances nécessaires à :

- la prise en charge, seul ou en équipe, d’une personne en situation d’urgence mettant en jeu le pronostic vital ou fonctionnel ;

- l’application des mesures et l’utilisation des moyens de protection individuels et collectifs face à un risque à conséquences sanitaires.

Article 3

Cette attestation est délivrée, à l’issue d’une formation dispensée par les structures de formation des professionnels de santé, sous la responsabilité du médecin directeur scientifique et pédagogique d’un centre d’enseignement des soins d’urgence (CESU) en lien avec le centre d’enseignement des soins d’urgence du SAMU zonal pour la formation spécialisée aux risques NRBC.

Article 4

La délivrance des trois catégories d’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence est assurée après validation sommative de chacun des modules. Cette validation est basée sur l’évaluation pratique de l’acquisition des gestes et des comportements du stagiaire.

Article 5

La validité de l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 et 2 est de quatre ans. Le renouvellement de l’attestation est effectué après des séances de réactualisation des connaissances organisées par une des structures de formation autorisées des professionnels de santé.

La validité de l’attestation de formation spécialisée aux gestes et soins d’urgence face aux risques NRBC est de deux ans. Le renouvellement de l’attestation est effectué sauf contre-indications médicales, après des séances de réactualisation des connaissances organisées par les structures de formation autorisées des professionnels de santé.

Passé ces délais, la formation initiale doit être refaite intégralement.

Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 (12 heures)

Article 6

L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 a pour objet l’acquisition de connaissances nécessaires à l’identification d’une urgence à caractère médical et à sa prise en charge seul ou en équipe en attendant l’arrivée de l’équipe médicale.

Aucune condition n’est demandée pour l’accès à la formation.

La formation est réalisée en groupes de dix à douze personnes.

Article 7

La formation conduisant, après validation, à l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 comporte trois modules :

Un module, d’une durée de six heures maximum, sous forme d’un enseignement pratique relatif à la prise en charge des urgences vitales en lien avec les recommandations médicales françaises de bonne pratique permettant :

- d’identifier un danger immédiat dans l’environnement et de mettre en oeuvre une protection adaptée, au quotidien ;

- d’alerter le SAMU (15) ou le numéro interne à l’établissement de santé dédié aux urgences vitales, de transmettre les observations et de suivre les conseils donnés ;

- d’identifier l’inconscience et d’assurer la liberté et la protection des voies aériennes d’une personne inconsciente en ventilation spontanée ;

- d’identifier un arrêt cardiaque et de réaliser une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) de base avec matériel (défibrillateurs semi-automatiques (DSA), défibrillateurs automatiques (DA) ;

- d’identifier une obstruction aiguë des voies aériennes et de réaliser les gestes adéquats ;

- d’arrêter une hémorragie externe ;

Un module d’une durée de trois heures, sous forme d’un enseignement pratique relatif à la prise en charge des urgences potentielles permettant :

- d’identifier les signes de gravité d’un malaise, d’un traumatisme osseux ou cutané et d’effectuer les gestes adéquats ;

- de participer au relevage et au brancardage ;

- d’identifier les signes de gravité d’une brûlure et d’agir en conséquence ;

- d’appliquer les règles élémentaires d’hygiène ;

- en l’absence de médecin proche, de demander conseil au SAMU (15) ou d’appeler le numéro interne dédié, de transmettre les observations en respectant les règles déontologiques et professionnelles et de suivre les conseils donnés ;

Un module, d’une durée de trois heures, sous forme d’un enseignement relatif aux risques collectifs permettant :

- d’identifier un danger dans l’environnement et d’appliquer les consignes de protection adaptée (y compris en cas d’alerte des populations ou de situations d’exception au sein de l’établissement) ;

- d’identifier son rôle en cas de déclenchement de plan blanc ;

- d’être sensibilisé aux risques NRBC.

Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 (12 heures de l’attestation de niveau 1 + 9 heures)

Article 8

L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 a pour objet l’acquisition de connaissances nécessaires à l’identification d’une urgence à caractère médical et à sa prise en charge en équipe, en utilisant des techniques non invasives en attendant l’arrivée de l’équipe médicale.

Pour s’inscrire à cette formation, le candidat doit :

- soit être admis à suivre une formation à une des professions de santé inscrites dans la quatrième partie du code de la santé publique ou à une formation des professions pour lesquelles la réglementation prévoit l’obligation de disposer en fin de cursus de l’attestation de niveau 2 ;

- soit disposer d’un titre ou diplôme l’autorisant à exercer l’une de ces professions,

et disposer de l’attestation en cours de validité de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1.

La formation est organisée par groupes de 10 à 12 personnes.

Article 9

La formation conduisant, après validation, à l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 comporte trois modules :

Un module, d’une durée de trois heures, sous forme d’un enseignement pratique relatif à la prise en charge des urgences vitales permettant :

- d’identifier un arrêt cardiaque et de réaliser une réanimation cardiopulmonaire avec le matériel d’urgence prévu (chariot d’urgence, matériel embarqué...) en lien avec les recommandations médicales françaises de bonne pratique ;

- de mettre en oeuvre des appareils non invasifs de surveillance des paramètres vitaux ;

- d’appliquer les procédures de maintenance et de matériovigilance des matériels d’urgence.

Un module d’une durée de trois heures, sous forme d’un enseignement pratique relatif à la prise en charge des urgences potentielles permettant :

- d’utiliser le matériel d’immobilisation adapté à un traumatisme ;

- d’enlever un casque intégral ;

- d’effectuer un relevage et un brancardage ;

- de faire face à un accouchement inopiné ;

- d’appliquer les règles de protection face à un risque infectieux.

Un module, d’une durée de trois heures, sous forme d’un enseignement théorique et pratique relatif aux risques collectifs permettant :

- de participer à la mise en oeuvre des plans sanitaires ;

- de s’intégrer dans la mise en oeuvre des plans de secours et des plans blancs, selon le rôle prévu pour la profession exercée ;

- d’identifier son rôle en cas d’activation des annexes NRBC, de se protéger par la tenue adaptée prévue.

Article 10

Pour les professionnels de santé, les contenus et les durées des modules définis aux articles 6 à 9 du présent arrêté peuvent être adaptés en fonction des connaissances qu’ils ont déjà acquises dans le cadre de leur formation à l’exercice de leur profession.

Attestation de formation spécialisée aux gestes et soins d’urgence face à un risque NRBC (9 heures)

Article 11

L’attestation de formation spécialisée aux gestes et soins d’urgence a pour objet l’acquisition de connaissances nécessaires à la participation adaptée à la gestion de crise en situation de risques sanitaires NRBC.

Pour s’inscrire à cette formation, le candidat doit disposer d’un titre ou diplôme l’autorisant à exercer l’une des professions de santé inscrites dans la quatrième partie du code de la santé publique.

La formation est organisée par groupes de 10 à 12 personnes.

Article 12

La formation spécialisée aux gestes et soins d’urgence face à un risque NRBC est un module, d’une durée de neuf heures, sous forme d’un enseignement théorique et pratique relatif au risque collectif, en lien avec la profession permettant :

- d’appliquer les procédures individuelles et collectives de protection aux risques NRBC ;

- de participer à la chaîne de décontamination.

Article 13

Le directeur général de la santé est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 3 mars 2006.

Xavier Bertrand